Anonymous soutient l’officier Feriani et adresse un message au Gouvernement tunisien

Le groupe de hackers Anonymous, qui a fait sa dernière apparition le 4 janvier 2011 par le piratage de plusieurs sites et portails Internet clés du Gouvernement tunisien a envoyé de nouveau ce soir, 13 juin 2011, un message au gouvernement provisoire tunisien.

Il s’agit d’un nouveau message de soutient à l’officier “Samir Feriani” arrêté il y a 15 jours après avoir publié dans un journal des articles dénonçant “la corruption” et l’affiliation à l’ancien régime de certains responsables du ministère de l’Intérieur.

Les Anonymous ont appelé les hauts responsables de la police tunisienne à dévoiler tous les secrets du régime de Ben Ali et à révéler les noms des personnes impliquées dans des actes de torture. Ils ont signalé que le peuple tunisien et les familles des martyrs ont le droit de connaître la réalité du régime de Ben Ali.

Votre mission et votre devoir est de protéger le peuple tunisien non d’arrêter et détruire ceux qui essayent de dire la vérité. Nous Anonymous, considérons que M. Samir Feriani a agit en toute transparence … Nous soutenons l’appel de Human Rights Watch à libérer Samir Feriani immédiatement” a ajouté le groupe.

Ils ont avertit qu’au bout de quelque jours, plusieurs autres associations et groupes vont rejoindre Human Rights Watch et Anonymous dans cette campagne si le gouvernement tunisien ne libère pas l’officier Feriani.

Rappelons que ce groupe de hackers s’est lancé il y a 6 mois dans une guerre numérique contre le Gouvernement de Ben Ali : «Le temps de la vérité est arrivé, expriment les Anonymous sur le site Public Pad, Le temps pour que les gens s’expriment librement, et que leurs voix soient entendues partout dans le monde. Le Gouvernement tunisien veut contrôler le présent, par le mensonge et la désinformation, pour imposer une voie vers le futur en cachant la vérité à ses citoyens. Nous ne garderons pas le silence pendant que cela arrive. Anonymous a entendu le cri de liberté du peuple tunisien. Anonymous est prêt à aider le peuple tunisien dans sa lutte contre l’oppression. Ceci est un avertissement pour le Gouvernement tunisien: la violation de la liberté d’expression et de l’information de ses citoyens ne sera pas tolérée. Les attaques continueront jusqu’à ce que le gouvernement tunisien respecte les droits de ses citoyens à la liberté d’expression et de l’information et arrête la censure de l’Internet. Seul le gouvernement tunisien peut arrêter cette situation. Libérez l’Internet, et les attaques prendront fin. Continuez l’oppression, et ces attaques ne seront que le début du combat. »

Plusieurs sites du gouvernement ont été bloqués, au point que l’Agence Nationale de la Sécurité Informatique de Tunisie affichait un niveau d’alerte élevé.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com