Monde

Palestine : 63ème anniversaire de la Nakba

Des milliers de réfugiés palestiniens du Liban étaient massés dimanche à la frontière avec Israël pour commémorer le 63e anniversaire de la Nakba (catastrophe), l’exode des Palestiniens après la création de l’Etat hébreu en 1948, a constaté l’AFP.

Peu avant le début de la cérémonie, organisée dans la localité de Maroun ar-Ras sous le slogan marche pour le retour en Palestine, l’armée libanaise déployée devant les barbelés a tiré en l’air pour disperser quelques dizaines de manifestants qui se sont trop approchés de la frontière.

Avant d’être refoulés par l’armée libanaise, ces manifestants ont également lancé des pierres en direction des soldats israéliens qui ont renforcé leur présence de l’autre côté.

Plusieurs dizaines de bus transportant hommes, femmes et enfants étaient partis de la Békaa (est), du nord et du sud vers Maroun ar-Ras, située à un kilomètre de la frontière israélienne.

Les bus portaient des noms de localités arabes abandonnées par les habitants après l’exode ayant suivi la création d’Israël comme Haifa ou Oum el-Fahm.

Le but de la marche est de rappeler aux nouvelles générations nées hors des frontières de la patrie que des terres de nos pères et grands-pères ont été volées par les juifs, qu’on a été chassé de là-bas et que nous devons récupérer ces terres, a affirmé l’un des organisateurs Ayad Abou al-Aynayn.

Toute la région côté israélien a été décrétée zone militaire interdite d’accès, selon les autorités israéliennes.

Les organisateurs de la marche ont affirmé à l’AFP que le Hezbollah chiite, qui s’était engagé dans une guerre destructrice contre Israël en 2006, a participé au financement de l’événement.

La Nakba s’est traduite par l’exode de quelque 760.000 Palestiniens, point de départ de la question des réfugiés, actuellement au nombre de 4,8 millions avec leurs descendants, répartis pour l’essentiel entre la Jordanie, la Syrie, le Liban et les territoires palestiniens.

Les réfugiés palestiniens au Liban sont estimés entre 300 et 400.000 personnes et la majorité d’entre-eux vivent dans 12 camps surpeuplés et lourdement armés.

Source : AFP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut