Par Ahmed Fahmi Boujelben : La contribution de l’Etat tunisien aux trois banques publiques dépasse 700 millions de dinars sans aucun rendement significatif !

L’État tunisien contribue au capital de trois banques publiques : la Société Tunisienne de Banque(STB), la Banque de l’Habitat (BH), la Banque Nationale Agricole (BNA) et 12 autres établissements avec des contributions variables allant à la Banque de Solidarité, à la Banque de Financement des petites et moyennes entreprises et à d’autres dont la Banque Tuniso-Libyenne et la Banque Tuniso- Koweïtienne.

Concernant la Société Tunisienne de Banque, la contribution de l’État est d’environ 72 % à raison de 7.496 millions de dinars. L’État tunisien contribue à hauteur de 33,49 % à la Banque de l’Habitat, avec une valeur totale de 121,4 millions de dinars. La contribution de l’État au capital de la Banque Nationale Agricole est de 49,23 %, soit environ 97,5 millions de dinars.

L’Etat tunisien dispose d’un capital de 715,616 millions de dinars dans seulement trois banques, avec présence à des taux variables dans un certain nombre d’autres établissements, sans fournir au citoyen tunisien des services bancaires populaires et sans débiter le financement nécessaire, en particulier aux petites et moyennes entreprises, à des taux d’intérêt raisonnables. Le coût des prêts accordés pour financer ces entreprises est estimé à 12 %, ce qui constitue un obstacle au développement de l’activité de l’entreprise et, partant, à la croissance économique.

La solution réside dans le fait que l’Etat tunisien se débarrasse de sa contribution aux institutions bancaires publiques et les dirige vers d’autres secteurs sensibles avec la création d’un pôle financier composé de la caisse des dépôts et consignations et de la poste tunisienne.

Par Ahmed Fahmi Boujlebène. Analyste financier.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut