Par Hatem Boulabiar – L’inflation repart à la hausse au mois de Février à 7,3%.

Hatem Boulabiar, homme d’affaires et membre conseiller des affaires économiques du Majlis Choura d’Ennahdha, connu pour son franc parler a réagi, à travers un post sur sa page Facebook, par rapport au problème de l’inflation :

L’INS vient de publier les résultats mesurant l’inflation du mois de Février 2019 à 7,3%. Sachant que depuis le 1er janvier 2019, le système de pondération a été révisée. Désormais, la base de calcul est l’année 2015 au lieu de 2010.

Quatre pondérations ont été modifiées de façon conséquente:
1/ Les produits alimentaires (-2%) passent de 28% à 26%.
2/ L’énergie et le logement (+2%) passent de 17% à 19%.
3/ L’habillement (-1%) passe de 8% à 7%.
4/ Les services de communications (-1%) passent de 5% à 4%.
L’inflation perçue ne prenant pas en compte les modifications statistiques de la base de calcul qui devrait être à 2 chiffres.
D’ailleurs, certains produits ont augmenté à deux digits tels que :
-La viande : +18%;
-Les œufs : +33%;
-Le lait : +12%;
-Fruits secs : +17%, etc.

Revenant à la décision du gouverneur de la BCT, je pense qu’il a pris la bonne décision en augmentant le TMM.
Car il a essayé de limiter la casse en utilisant le seul moyen monétaire dont il dispose pour freiner cette inflation galopante. Certes, l’augmentation du TMM va affecter ceux qui ont des engagements bancaires, mais cela reste une catégorie beaucoup moins fragile que l’ensemble des classes qui souffrent de la cherté des produits essentiels tels que les produits alimentaires.
Le gouverneur a dû faire un arbitrage et je pense que le choix était juste socialement et économiquement.
Le reste c’est du populisme à deux sous.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com