Par Hatem Mestiri : Huawei et l’interdiction de commerce avec les entreprises américaines

L’administration américaine a rendu publique l’interdiction qui frappe Huawei. Non seulement Huawei ne peut plus vendre ses équipements et ses smartphones sur le sol américain mais en plus les entreprises américaines ne sont pas autorisées à vendre leurs équipements et leurs logiciels à Huawei.

Cette décision qui frappe par sa sévérité était attendue, car elle représente une étape dans le bras de fer engagé entre la première puissance économique (Etats-Unis) et son rival chinois. Les conséquences les plus graves pour Huawei concernent plus sa division téléphones que la division équipements réseau. Les smartphones de Huawei pourraient être empêchés d’utiliser le système d’exploitation de Google Android ainsi que l’usage d’applications comme Google et YouTube et l’accès au magasin numérique virtuel Google Play contenant 2,6 millions d’applications. Ceci pourrait entrainer la mort de la division téléphone du deuxième vendeur mondial.

Huawei dit avoir déjà préparé un plan B avec un nouveau système d’exploitation et un magasin numérique virtuel équivalent à celui de Google. Mais bâtir un écosystème comme celui de Google et d’Apple requiert beaucoup de temps. A titre de comparaison, Android a été commercialisé en Novembre 2007 et le magasin en ligne d’applications en aout 2008. Après avoir plaidé la stratégie du libre-échange et l’interdépendance des économies, l’administration américaine se fait prévaloir des menaces que font peser le géant chinois Huawei et la puissante économie de la Chine.

Avec cette décision, l’administration américaine exclut certains grands protagonistes du jeu de la concurrence dès qu’un intervenant arrive à concurrencer les firmes américaines. Le domaine technologique est un espace stratégique et le dominer permet de garder la main hégémonique pour les dizaines d’années à venir. Les quatre premières capitalisations mondiales sont des entreprises américaines de technologie : Microsoft (975 milliards $), Amazon (922 milliards $), Apple (857 milliards $), Google (797 milliards $).

Dernière mise à jour : L’administration américaine vient de suspendre sa décision de 3 mois.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut