Par Khelil Lajimi : Quand est-ce que s’arrêtera ce cauchemar sanitaire ?

Quand R sera inférieur à 1. Voila tout simplement la réponse. Mais c’est quoi ce R? C’est le taux de contagion. Je ne veux pas rajouter de la confusion à la cacophonie générale, j’ai tout simplement parcouru et analysé des publications scientifiques sur la question.

Ces publications sont relues, revues et approuvées par les comités scientifiques avant leur diffusion. Les chercheurs et les doctorants savent très bien de quoi je parle.

Quand le taux de contagion (R) deviendra inférieur à 1, c’est-à-dire quand chaque malade porteur du virus contamine en moyenne moins d’une personne alors l’épidémie s’arrêtera.

La grippe espagnole

La grippe espagnole a fait 50 millions de morts après la Première Guerre mondiale, soit plus que la guerre elle-même. Puis la grippe a disparu. Par quel miracle? Les études réalisées montrent qu’elle  s’est arrêtée lorsqu’une proportion donnée de la population a été immunisée contre le virus par infection.

Ce processus de contamination a duré jusqu’à ce que chaque porteur du virus contaminait en moyenne moins d’une personne saine. Ce processus s’est opéré en trois vagues. Puis la grippe espagnole a disparu.

Toutes les épidémies similaires se sont arrêtées selon cette même logique.

Le Covid-19

Pour ce qui est du Covid-19, des épidémiologistes estiment le taux de contamination de la population pour arrêter l’épidémie à une fourchette entre 50 et 66%. Ce sont des estimations. Il est assez tôt pour affirmer quoi que ce soit. Tout dépendra de la dynamique de cette épidémie. Plus la maladie est contagieuse, ce qui semble être le cas, plus la proportion des personnes immunisées doit être élevée pour bloquer la propagation du virus.

Quelle stratégie adopter?

Je n’ai pas de la compétence pour répondre à cette question. Je fais confiance aux spécialistes. Plusieurs options sont à l’épreuve.

Nous, on a choisi le confinement général. Au niveau international, les avis divergent.

Même les scientifiques s’écharpent sur cette question. Mais il faudra garder son sang froid, ne pas paniquer et surtout appliquer les consignes des autorités sanitaires.

La priorité pour la gestion de cette épidémie c’est d’écrêter son pic, soit rendre cette vague la moins violente possible.

Alors conformons nous aux recommandations. Nous devons nous confiner et suivre à la lettre les avis des experts du ministère de la Santé.

Enfin espérons que R descendra rapidement sous l’unité pour retrouver le sourire et la joie de vivre des Tunisiennes et Tunisiens. A ce moment là commencera une autre grande bataille: celle de l’économie.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut