Monde

Paris et Washington n’excluent pas que Kadhafi reste en Libye

La France et les Etats-Unis ont tenté mercredi d’ouvrir la voie à une solution diplomatique au conflit libyen en se montrant ouverts à l’idée de voir Mouammar Kadhafi rester en Libye si ce dernier acceptait de quitter le pouvoir.

Malgré la pression internationale, les frappes de l’Otan et les défections en série de ses proches, le colonel libyen refuse toujours de céder le pouvoir plus de cinq mois après le début du mouvement de contestation et de la guerre civile.

Les faibles avancées engrangées par les forces rebelles ont créé des divergences et suscité des tensions au sein de l’Otan, dont certains membres plaident pour une solution négociée au conflit.

Dans une interview à LCI, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a indiqué que Kadhafi pourrait être autorisé à rester en Libye à condition de renoncer clairement à toute activité politique dans le pays. Un tel engagement du dirigeant libyen permettrait de déclencher le processus politique du cessez-le-feu, a-t-il ajouté.

Plus tard dans la journée (mercredi), les Etats-Unis ont semblé aller dans le même sens que Paris. Tout en réaffirmant que Kadhafi devait quitter le pouvoir, la Maison blanche a estimé que ce serait aux Libyens de décider de l’avenir du colonel libyen dans le pays.

Source : Reuters

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut