news

Photo du jour : Un ex-ministre de la culture de la Troïka siège au comité scientifique de lutte contre le Coronavirus !

Photo du jour : Un ex-ministre de la culture de la Troïka siège au comité scientifique de lutte contre le Coronavirus !

Non vous ne rêvez pas ! C’est bel est bien lui, Mehdi Mabrouk ex-ministre de la Culture des gouvernements de la tristement célèbre Troïka islamiste de 2012 à 2014  qui siège aujourd’hui au comité scientifique de lutte contre le Coronavirus  en tant que membre à part entière qui s’exprime publiquement et donne son avis sur les questions liées à l’épidémie ! Une épidémie qui, aux dires des sommités mondiales de la médecine moderne, donne du fil à retordre à la communauté scientifique avec ses mutations et son degré élevé de contagion, etc.

L’ex-ministre de la Culture Mehdi Mabrouk a fait son come-back, mais cette fois avec les blouses blanches en tant que membre du comité scientifique de la lutte contre le Coronavirus avec des déclarations pas très scientifiques…

Au fait, l’ex-ministre a voulu se démarquer par rapport à ses « collègues » du comité scientifique composé presqu’exclusivement de docteurs et de professeurs en médecine dans des spécialités pointues et a déclaré hier, mercredi 13 janvier 2021, que le déplacement des élèves et des étudiants est un facteur qui a accéléré récemment la contamination par la Covid-19. Une déclaration clin d’œil pour les syndicats de l’enseignement qui ont devancé le ministère de tutelle en suspendant les cours.

Bien que Mehdi Mabrouk soit très loin par sa formation de la médecine et même du secourisme, il s’est exprimé d’une façon un peu trop certaine et déterminée que même les meilleurs spécialistes en immunologie et virologie n’osent pas revendiquer, en affirmant que les mesures prises par le gouvernement donneront leur effets « bénéfiques » d’ici peu de temps.

Rappelons que Mehdi Mabrouk, très proche des islamistes, était connu lors de son occupation du poste de ministre de la Culture par ses positions controversées vis-à-vis de l’art et des artistes. Lors de la campagne de dénigrement menée par des facebookers à la solde de la mouvance islamiste contre l’exposition de l’espace Abdellia en 2012, une exposition accusée à tort par ces obscurantistes de blasphème, il a décidé de fermer l’espace et a porté plainte contre l’association organisatrice de l’exposition.

C’est ce même Mehdi Mabrouk qui a porté plainte contre Nasreddine Shili (qui a écopé de 5 mois de prison avec sursis et une amende de mille dinars), Mourad Mehrezi (qui a bénéficié d’un un non-lieu), dont l’unique crime était de lui lancer un œuf à la tête. Un œuf  jaune et en blanc complètement inoffensif puisqu’il n’était pas métallique qui a conduit l’ex-ministre à l’Hôpital Charles Nicolle pas pour se faire soigner certes mais pour avoir un certificat médical attestant des faits et qui l’ont aidé à trainer les artistes devant les tribunaux.

Après son passage au ministère de la culture, Mehdi M est directeur de la filiale tunisienne du « Centre arabe de recherches et d’études politiques (Carep) », un centre qui a vu le jour en 2010 et qui a pour but, entre autres, la promotion de la culture, des lettres et l’organisation d’exposition d’arts plastiques…

Triste sort pour cette nouvelle Tunisie où un analphabète en médecine siège à côté des Pr Hechmi Louzir et Jalila Ben Khelil au comité scientifique de lutte contre le Coronavirus.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut