news

Piètre prestation de la diplomatie tunisienne pour sa présidence du conseil de sécurité

Piètre prestation de la diplomatie tunisienne pour sa présidence du conseil de sécurité

En inauguration de la présidence, par la Tunisie, du conseil de sécurité des Nations Unies et à l’occasion de la présentation de son programme pour cette présidence par l’ambassadeur de Tunisie à l’ONU, le pays et sa diplomatie ont raté une énième occasion de se démarquer et de donner une image, pas trop mauvaise du pays.

En effet, alors que l’arabe est une langue officielle à l’ONU, l’ambassadeur tunisien a choisi de s’exprimer en anglais, probablement pour le plaisir de châtier comme jamais la langue de Shakespeare. Résultat des courses, il a fini par endormir et agacer l’assistance, d’autant plus qu’on ne sait pas ce qui l’a poussé à s’exprimer aux journalistes présents en nombre, à travers l’écran d’une visioconférence. Ce qui a conféré à ce premier contact avec les médias, un aspect de calvaire.

L’ambassadeur, apparemment très mal à l’aise avec l’anglais, n’a pas manqué d’écorcher l’ouïe des journalistes. Pire encore, il avait la tête accolée à son papier, qu’il lisait avec grand peine, dans un discours monotone, à la limite ennuyeux.

Même la mise en scène choisie par l’ambassadeur pour son intervention, n’a pas manqué d’interpeller les gens, avec un décor digne d’une classe de primaire et des objets figurant en arrière plan, qui n’avaient rien à faire là.

Par ailleurs,  on ne sait pourquoi, le programme présenté ne comportait plus la conférence qui était prévue le 14 janvier 2021, pour débattre de l’impact des transitions démocratiques sur la paix et la sécurité internationales. Une conférence qui, malgré l’intitulé qui mettait d’emblée mal à l’aise, aurait pu constituer une merveilleuse occasion de vendre « l’expérience démocratique exceptionnelle de la Tunisie ».

En bref, une sortie médiatique à oublier… Bien que le pire reste à venir, puisque cette conférence de presse augure d’une piètre prestation de la diplomatie tunisienne, alors qu’elle aurait pu tirer le meilleur parti de cette opportunité qui ne se répètera pas de sitôt !

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut