Présentation des résultats de l’étude sur les médias et les jeunes en Tunisie

Les résultats et conclusions d’une étude, réalisée à l’initiative de l’Unicef, sur “Les représentations de l’enfant, de l’adolescent et du jeune dans les médias tunisiens”, ont été présentés, jeudi à Tunis.

Cette étude a été élaborée à la lumière d’un corpus de production médiatique couvrant la période 1998-2008. Elle s’est appuyée sur trois hebdomadaires et six quotidiens tunisiens, outre 2315 unités rédactionnelles, des reportages et des enquêtes.

L’équipe de recherche, qui a mené cette étude, a obtenu des données et recueilli des témoignages auprès d’un groupe d’enfants, d’adolescents et de jeunes.

“Cette étude s’est intéressée aux rapports qu’entretiennent les médias tunisiens avec la jeunesse et inversement, a indiqué Maria Luisa Fornara, représentante de l’UNICEF en Tunisie, précisant que le but de ce rapport est de comprendre la manière dont est présentée la parole des jeunes, d’identifier les risques de dérapage de l’information et de dépister des solutions.

“Les résultats de cette étude, enrichis par des recommandations se veut une contribution à la réflexion autour de l’image des jeunes que renvoient les médias, et à une meilleure connaissance des usages que les jeunes font de ces médias” a-t-elle ajouté.

L’expert en droit de l’Homme, Fethi Touzri a dans une intervention intitulée “le discours des enfants, adolescents, jeunes sur les médias: focus résultats et recommandations”, a relevé l’insuffisance de médiatisation sur les droits de l’enfant dans les médias et la dévalorisation de l’image des jeunes, qui est en rupture avec la diversité et la complexité du vécu réel de la jeunesse.

De son côté, l’universitaire Abdelkrim Hizaoui, membre de l’équipe des chercheurs, a indiqué dans une communication intitulée “Contexte, justification et approche méthodologique” que cette étude a nécessité un usage combiné de techniques de recherche dont l’analyse documentaire, l’analyse de contenu, le focus groupe, l’atelier, l’entretien ainsi que l’observation participante.

Par ailleurs, l’universitaire Riadh Ferjani, a précisé dans son intervention sur” l’analyse de la presse quotidienne et hebdomadaire” que ce rapport est le fruit d’un travail basé sur la comparaison entre les unités rédactionnelles, les variables de la signature, les thèmes de l’article et la diversité des genres journalistiques.

Source: TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut