Qatar/Arabie saoudite: Des progrès pour mettre fin à la crise dans le Golfe

Le chef de la diplomatie qatarie a évoqué des “progrès” réalisés pour mettre fin à la crise déclenchée il y a plus de deux ans entre son pays et plusieurs voisins, en tête desquels l’Arabie saoudite.

En juin 2017, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn mais aussi l’Egypte ont rompu leur liens avec Doha qu’ils accusaient de soutenir les mouvements islamistes et de se rapprocher de l’Iran. Ce que Doha nie.

Le ministre des Affaires étrangères qatari a fait état de progrès après des échanges avec Ryad, selon la chaîne qatarie Al-Jazeera.

“Ces dernières semaines, nous sommes passés d’une impasse à des progrès lors de discussions qui ont eu lieu entre nous et l’Arabie saoudite spécifiquement”, a déclaré cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, vendredi lors du Forum du dialogue méditerranéen à Rome.

“Nous espérons que ces discussions aboutiront à des progrès permettant de mettre un terme à la crise”, a-t-il ajouté.

Le Koweït a favorisé la médiation entre Doha et Ryad, a précisé le ministre qatari, remerciant l’émir koweïtien, cheikh Sabah al-Ahmed Al-Sabah pour “ses efforts et son engagement continus”.

Des observateurs et responsables politiques estiment qu’il existe déjà des signes d’apaisement de la crise régionale.