Que restera-t-il du passage de Mohamed Fadhel Kraiem à la tête de Tunisie Telecom ?

C’est la consécration pour le PDG de Tunisie Télécom, M. Mohamed Fadhel Kraiem : après près de 10 ans passées à la tête de l’opérateur historique, d’abord en tant que DGA (entre juillet 2010 et fin 2015), ensuite en tant que PDG entre octobre 2017 et février 2020, il accède au poste de Ministre des Technologies de communication et de la transition numérique pour diriger un secteur stratégique pour la Tunisie.

Que restera-t-il de son passage chez Tunisie Telecom ?

Pour ne considérer que la période récente, on peut d’abord souligner la dynamique impulsée depuis 2017 :

  • Au niveau commercial : lancement de nouveaux produits tels que les offres de convergence fixe-internet à domicile (WAFFI), des services innovants sur mobile (My TT, TT Presse), ou l’extension et la modernisation du réseau commercial (nouveau look des Espaces propres et franchises TT).
  • Au niveau technique : actions d’amélioration du réseau 4G afin d’augmenter le débit ainsi que la couverture, pour offrir à ses abonnés la meilleure expérience Internet fixe et mobile.

Les performances en termes notamment de croissance de revenus sont remarquables : on a pu constater en 2018 que Tunisie Telecom s’est montré largement supérieur à ses concurrents : +11,7% contre 3,4% pour Ooredoo et 4,5% pour Orange (Tr3 2018 vs Tr3 2017).

Comme le reconnaît le PDG lui-même, en 2019 les résultats ne seront pas au niveau des attentes, néanmoins, ils seront positifs. Selon le dernier rapport trimestriel de l’INT, la croissance en termes de revenus de Tunisie Telecom est de 3,2% comparée à 17,5% pour Ooredoo et 4,7% pour Orange (Tr3 2019 vs Tr32018). Une année difficile marquée par une concurrence plus agressive et quelques tensions sociales.

Il faut dire que le secteur des télécommunications et plus particulièrement Tunisie Telecom souffre depuis quelques années de la chute de la consommation de la téléphonie fixe et de la stagnation des revenus de la téléphonie mobile. Les sources de croissance continuent à provenir de l’Internet fixe et mobile. Pour Tunisie Telecom, la croissance de ces deux segments est de 17% et de 39% au 3ème trimestre 2019 vs 2018 (33,7% et 27,9% pour Ooredoo, 10% et 9,1% pour Orange).

Mais au-delà des résultats chiffrés, on doit mettre au crédit de M.Mohamed Fadhel Kraiem son obstination à changer les choses à Tunisie Telecom : pour plus d’efficacité, il n’a cessé d’œuvrer pour la mise en place d’un nouveau mode de gouvernance, d’un climat social apaisé, de nouveaux modes de collaboration entre les départements de l’entreprise et entre les équipes centrales et régionales, d’un nouveau business model adapté au nouveau monde connecté et digitalisé.

Le tout a été réalisé malgré l’équilibre délicat à trouver entre la nécessité d’être un acteur commercial performant dans un secteur toujours porteur et en même temps dans le respect des règles et des contraintes qu’exige son statut d’opérateur public.

L’objectif étant de permettre à Tunisie Telecom de relever les défis d’une transformation interne pour pouvoir s’adapter dans un marché en pleine mutation : répondre aux nouveaux besoins des clients de plus en plus exigeants et renforcer sa position face à une concurrence de plus en plus féroce.

C’est dans cet esprit que s’inscrit le partenariat entre Tunisie Telecom et le leader mondial des télécoms, Vodafon, qui a fait découvrir aux équipes techniques et commerciales de l’entreprise les meilleures pratiques internationales et les potentialités de développement de leurs activités.

Un travail en profondeur qui est loin d’être achevé. Tous les regards se tournent maintenant vers le futur PDG de Tunisie Telecom qui ne tardera pas à prendre la relève.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut