Qui était Abou Bakr al-Baghdadi ?

Le président américain Donald Trump vient d’annoncer la mort du chef de l’Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi dans la région d’Idleb au nord-ouest de la Syrie, lors d’une opération militaire américaine.

Son vrai nom est Ibrahim Awad al-Badri. Il est né en 1971 dans une famille pauvre de la région de Bagdad (Irak). Passionné de football, il échoue à devenir avocat puis militaire avant d’étudier la théologie. Lors de l’invasion américaine de l’Irak en 2003, il crée un groupuscule djihadiste sans grand rayonnement avant d’être arrêté et emprisonné dans la gigantesque prison de Bucca (Irak).

Libéré faute de preuves, il rejoint un groupe de guérilla sunnite sous tutelle d’Al-Qaïda et en prend la tête quelques années plus tard.

En 2013, ses combattants s’installent en Syrie en 2013 et réussissent plusieurs actions spectaculaires en Syrie et en Irak. Le groupe devient Etat islamique et profite de ses succès militaires et de sa propagande soigneusement réalisée pour attirer des milliers de partisans du monde entier.

En 2014, Abou Bakr al-Baghdadi fait son unique apparition publique connue à la mosquée al-Nouri de Mossoul (Irak). Il appelle tous les musulmans à lui prêter allégeance après avoir été désigné à la tête du califat proclamé par son groupe sur les vastes territoires conquis en Irak et en Syrie.

Les années suivantes, il est annoncé mort à plusieurs reprises. Mais régulièrement, des signes de vie présumés sont diffusés par l’Etat islamique, semant ainsi le doute.

 

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut