Societe

Quitter facebook rendrait plus heureux et moins stressé

Une étude, intitulée « Le poids de nos amis numériques », a été effectuée par des scientifiques du Queensland, sur un petit échantillon de 138 personnes, afin de mesurer les effets de l’abandon de facebook sur leur santé mentale et leur bien être.

La moitié de ces sujets ont été privées de Facebook pendant une semaine et l’autre moitié devait continuer son usage normal.

Le résultat de l’étude, publiée dans le Journal of Social Psychology, a montré que les personnes qui n’étaient pas allées sur Facebook affichaient des niveaux de stress beaucoup plus bas et étaient plus heureuses dans leur vie.

Les participants qui avaient abandonné Facebook ont enregistré des taux de cortisol (soit l’hormone du stress,) inférieurs aux autres sujets.

Cependant, de nombreux participants étaient heureux de retourner sur la plateforme. Certains disaient avoir l’impression d’avoir raté beaucoup de choses.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut