A la une

Rapport BAD : Les secrets des champions d’Afrique de la croissance, conduits par le Kenya

Rapport BAD : Les secrets des champions d’Afrique de la croissance, conduits par le Kenya

Le rapport de la Banque africaine de développement (BAD) sur les «Perspectives économiques en Afrique 2024», guetté par les investisseurs étrangers pour savoir où placer leurs billes, est tombé ce jeudi 30 mai, avec son lot de bonnes nouvelles pour le continent mais surtout pour l’Afrique de l’Est. La Corne de l’Afrique, remorquée par le Kenya, fera des bonds en avant spectaculaires, dopés par des dépenses publiques massives, des investissements stratégiques dans les infrastructures et des politiques ambitieuses en matière de modernisation de l’agriculture et de dynamisation des services.

L’Afrique de l’Est affichera la croissance la plus rapide et la plus forte sur le continent en 2024 et 2025, d’après le rapport de la BAD. Cette région, qui comprend 13 pays (le Burundi, les Comores, Djibouti, l’Ethiopie, l’Erythrée, le Kenya, le Rwanda, les Seychelles, la Somalie, le Soudan du Sud, le Soudan, la Tanzanie et l’Ouganda), devrait décrocher une croissance économique moyenne de 4,9% en 2024 et de 5,7% l’année prochaine, a indiqué la même source…

Ces paliers seront atteints en dépit des contre-performances très probables du PIB du Soudan et du Soudan du Sud, plombés par des guerre intestines dont ils ne voient pas le bout. Le boom du PIB de l’Afrique de l’Est sera principalement provoqué par «des dépenses publiques élevées et des investissements stratégiques dans les infrastructures visant à améliorer la connectivité intérieure et à faciliter le commerce avec les pays voisins, couplés à des efforts continus pour moderniser la production agricole et stimuler la productivité dans le secteur des services», dit le document.

L’Afrique de l’Ouest s’en tire bien aussi, avec une croissance de 4,2% cette année et 4,4% en 2025. L’Afrique centrale suit de près avec un taux de 4,1% en 2024 et 4,7% en 2025 ; puis vient l’Afrique du Nord, 3,6% cette année et 4,2% l’an prochain. L’Afrique australe devrait être la lanterne rouge, avec un taux de croissance d’à peine 2,2% en 2024 et de 2,7% en 2025.

Le rapport de la BAD dit par ailleurs que la croissance économique devrait s’établir en moyenne à 4% à l’échelle du continent cette année et l’année prochaine, ce qui ferait près d’un point de pourcentage de plus que le niveau atteint l’an dernier (3,1%). Cette dynamique permettrait à l’Afrique de garder sa place de numéro 2 mondial, après l’Asie.

Enfin sachez que 40 pays africains décrocheront cette année une croissance plus forte que celle réalisée l’an dernier. 17 économies du continent devraient afficher une croissance de plus de 5 % en 2024, ce nombre pourrait se hisser à 24 en 2025…

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut