Politique

Ras Jedir : C’est au tour des diplomates et des journalistes étrangers de fuir la Libye

Fuyant la Libye, plusieurs diplomates et journalistes sont arrivés, lundi, au poste frontalier de Ras Jedir, ce qui est un signe révélateur de la dégradation de la situation sécuritaire dans ce pays.

A côté des centaines de déplacés, plusieurs véhicules diplomatiques ont traversé, en fin de matinée, le poste frontalier de Ras Jedir.

Quelques dizaines de diplomates étaient à bord de ces véhicules, dont notamment, les ambassadeurs de Russie et d’Indonésie, qui étaient accompagnés d’un grand nombre de personnel diplomatique et consulaire, parallèlement à l’ensemble des membres de la mission consulaire philippine auprès de la Libye.

Toutes ces personnes devraient se diriger à l’aéroport international Djerba-Zarzis pour regagner leurs pays respectifs.

Par ailleurs, quatre journalistes du “New York Times” ont traversé les frontières. Il s’agit du chef du bureau du journal américain à Beyrouth Anthony Shadid, du journaliste Stephen Farrell et des deux photographes Tyler Hicks et Lynsey Addario.

Il convient de rappeler que les journalistes en question avaient été arrêtés par les forces libyennes avant d’être libérés et remis à l’ambassade Turque à Tripoli, à la suite d’une démarche diplomatique entamée par la Turquie.

Il convient de préciser que le nombre de personnes en provenance de Libye a atteint aujourd’hui (de 8H00 à 16h00) 927 personnes, dont 25 tunisiens, 290 libyens, 132 soudanais, 211 bengalais, 87 égyptiens, 68 guinéens, 23 philippins et 23 ghanéens.

Les autres déplacés sont de nationalité algérienne (20), marocaine (20), mauritanienne (2), grecque (2), vietnamienne (5), indienne (12), turque (4), sénégalaise (4), somalienne (20), camerounaise (3), irakienne (6), pakistanaise (3) et érythréenne (11).

En dépit de la stabilité du nombre de personnes qui affluent sur le poste frontalier, le flou qui règne en Libye et le peu d’informations en provenance de ce pays placent toutes les parties mobilisées au poste frontalier tuniso-libyen en état d’alerte, tout particulièrement, les équipes médicales, en prévision de l’arrivée de blessés.

Le nombre total des personnes ayant traversé la frontière a atteint, jusqu’au 19 mars à minuit, 165016 personnes, dont 143947 via Ras Jedir.

Il convient de noter que quelque 108787 personnes ont déjà été rapatriées.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut