Politique

Rythme soutenu pour l’émission et le renouvellement des CIN en prévision des élections de la Constituante

Les services spécialisés relevant du ministère de l’Intérieur et, en particulier, la direction de la police technique, déploient des efforts soutenus, aux plans organisationnel et logistique, ainsi qu’au niveau de la mobilisation des ressources humaines, en vue d’accélérer le rythme d’émission et de renouvellement des Cartes d’Identité Nationale (CIN), qui seront adoptées lors de l’opération du vote de l’Assemblée Nationale Constituante, prévue le 23 octobre 2011.

M. Hassen Akremi, directeur de la police technique a, pour sa part, souligné l’impératif pour les citoyens de présenter dans les meilleurs délais leurs demandes pour l’obtention de leurs cartes d’identité nationale afin qu’ils puissent tous exercer leur droit de vote. Il a relevé, dans ce contexte, l’importance du rôle des médias nationaux dans la sensibilisation des citoyens quant à extraire leurs cartes d’identité nationale le plus tôt possible, dès lors qu’il ne sera pas possible pour les postes de police et de la garde nationale de satisfaire toutes les demandes qui leur seront formulées durant le mois d’octobre.”

M. Akremi a  indiqué que le nombre maximum de cartes d’identité nationale pouvant être émises mensuellement par le ministère de l’Intérieur ne peut dépasser les 120 mille cartes. Il a, dans le même ordre d’idées, précisé que le nombre total des cartes extraites, au cours du mois de mai 2011, a nettement augmenté par rapport au même mois de l’année écoulée, passant ainsi de 52 mille cartes à 72 mille.

Le responsable de la direction de la police technique avait appelé, mardi, au cours de la rencontre  d’information périodique, organisée par la cellule de communication du Premier ministère, les personnes ayant perdu leurs CIN à se présenter aux postes de la police et de la garde nationales afin d’obtenir leurs nouvelles cartes d’identité, d’autant plus que les CIN délivrées avant 1993 ne sont plus valables et ne peuvent être ainsi utilisées pour l’accomplissement du devoir électoral.

Dans le souci de délivrer aux citoyens leurs cartes d’identité nationale dans les plus brefs délais, M. Akremi a indiqué que le ministère a décidé de réduire de 15 à 10 jours le délai de remise des CIN, en simplifiant les procédures d’extraction de ces cartes pour les chômeurs.  Ces derniers sont, désormais, invités à présenter une simple déclaration sur l’honneur pour se voir ainsi attribuer sur la CIN le statut de travailleur journalier.

Il a précisé que dans le cadre de la coopération entre le ministère de l’Intérieur et l’Instance supérieure indépendante pour les élections, il a été procédé à la remise à l’Instance de listes informatisées de toutes les Cartes d’identité nationale délivrées par la direction de la police technique et que toute actualisation de la base de données de ces Cartes d’identité sera communiquée à cette Instance.

M. Akremi a fait observer que depuis le 2 juin 1993 et  jusqu’au 11 juin 2011, 8 millions 480 mille 274 citoyens ont obtenu des cartes d’identité nationale alors que 904097 anciennes cartes d’identité nationale sont toujours en circulation. Il a indiqué, à ce propos, que sur ces 904 097 citoyens tunisiens détenteurs d’anciennes CIN, entre 250 à 300 mille personnes sont encore en vie.

Pour ce qui est des Tunisiens résidents à l’étranger et à la lumière de la grande affluence sur le centre des cartes d’identité nationale de Paris, le ministère de l’Intérieur a pris l’initiative, durant le mois de mai écoulé, d’envoyer 5 missions, vers les principaux centres de résidence de la communauté tunisienne “Paris, Nice, Lyon, Marseille et Bonn” afin de permettre aux citoyens  tunisiens installés dans ces villes d’obtenir leurs nouvelles CIN, pour qu’ils puissent accomplir le 23 octobre prochain leur devoir électoral.

Source : TAP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com