Salah Chouaieb: « Ettakatol n’est plus un parti politique, mais une institution financière »

Salah Chouaieb, membre fondateur et démissionnaire d’Ettakatol, a affirmé avoir quitté le parti car celui-ci s’est transformé en “institution financière” a rapporté shems fm.

Dénonçant une absence de consultation des membres du bureau politique au sein d’Ettakatol et une prise de décisions unilatérales par trois des dirigeants uniquement, Salah Chouaieb a également accusé le secrétaire général, Mustapha Ben Jaafar, de refuser toute contradiction.

“Il ne veut pas entendre le mot “Non”, a t-il dit. “Non” n’existe pas dans son vocabulaire”, a ajouté Salah Chouaieb, qui se présente comme militant. Il a indiqué aussi que des militants ont été exclus des conseils nationaux organisés par Ettakatol, et que le parti a donné la priorité à de nouveaux membres, entrés grâce au financement qu’ils ont apporté au parti.

Selon Salah Chouaieb, ces donateurs, ainsi que d’autres personnes entrées au parti après le 14 janvier 2011, auraient formé un “bureau politique parallèle”, et pris part aux négociations “pour la répartition des portefeuilles ministériels” au sein de la troika, avec le Mouvement Ennahdha et le Congrès Pour la République.

Le membre démissionnaire d’Ettakatol cite parmi les présents aux négociations le ministre du Tourisme, Elyes Fakhfakh, et le ministre des Affaires Sociales, Khalil Zaouia, ainsi que Khayam Turki (pressenti pour occuper le poste de ministre des Finances avant la formation du gouvernement) et Lobna Jeribi (élue à l’Assemblée nationale constituante).

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com