Societe

Sfax : polémique autour de la police environnementale, la police judiciaire accuse !

A Sfax, le syndicat des forces de la sécurité a indiqué son refus catégorique des agents de la police environnementale tout en promettant d’arrêter toute personne exerçant comme policier de l’environnement pour usurpation d’identité.

En effet, le syndicat a expliqué que seul le ministère de l’Intérieur est en mesure de former des policiers, autrement, même le ministère des Affaires Religieuses pourrait par exemple mobiliser une police des bonnes mœurs. Aussi, la police judiciaire a indiqué que cette police environnementale mobilisera des personnes ayant des casiers judiciaires et appartenant à la ligue de protection de la révolution. Elle a de même indiqué qu’il est illégal que le ministère de l’environnement forme des policiers, et qu’au plus il faudrait les appeler agents de l’environnement et bien définir leurs prérogatives et obligations.

L’affaire est toujours à suivre.

 

Commentaires

Top 48h

Haut