Tunisie

SNCFT: Les mouvements syndicaux ont coûté près de 100 mille dinars par jour

SNCFT: Les mouvements syndicaux ont coûté près de 100 mille dinars par jour

Dans un communiqué publié, la société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) a annoncé que l’activité des trains transportant le phosphate et les marchandises dans les zones de Sfax, de Gabès et de Gafsa était entravée. Ceci est la conséquence du refus des conducteurs de trains dans ces zones d’assurer leur travail, ce qui a eu un impact sur les lignes reliant Sfax à Gabès.

La société a indiqué que ces mouvements, qui ont commencé mercredi 28 septembre, se sont faits sans préavis comme cela est de coutume dans les mouvements syndicaux. Les contestataires réclament la réactivation de la ligne 13 entre Sfax et Metaloui et dont la fermeture entrave l’activité de transport des passagers tout en augmentant le coût du transport du phosphate en exploitant la ligne 21.

Ils exigent également que la quantité de lait allouée aux employés qui travaillent dans le sud soit doublée, l’augmentation de la valeur des tickets restaurant et la réintégration des employés renvoyés.

La SNCFT précise que ces mouvements syndicaux coûtent à la SNCFT la somme de près de 100 mille dinars par jour sans compter les pertes au niveau national.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut