Syrie: La journaliste d’Al-Jazeera portée disparue serait en Iran depuis le 1er mai

Dorothy Parvaz, la journaliste américano-canado-iranienne de la chaîne qatarie Al-Jazeera, disparue en Syrie fin avril, aurait été expulsée vers l’Iran le 1er mai, selon l’ambassade de Syrie à Washington.

“Nous appelons les autorités syriennes et iraniennes à confirmer officiellement ou à démentir cette nouvelle, et a fournir des informations substantielles sur les raisons de sa détention, son transfert présumé en Iran et son état de santé” , a déclaré le porte-parole de l’Institut international de la presse (IPI), Anthony Mills.

Un porte-parole d’Al-Jazeera a déclaré mercredi 11 mai que la télévision avait “reçu des informations selon lesquelles” Dorothy Parvaz, qui travaille pour sa chaîne en anglais, était “détenue en Iran”. La télévision avait annoncé auparavant qu’elle était détenue en Syrie depuis son arrivée à Damas le 29 avril. “La manière dont sont traités les journalistes en Iran et en Syrie alimente les craintes que Dorothy Parvaz soit détenue parce qu’elle est journaliste” , a ajouté l’IPI.

Damas a accusé Al-Jazeera et d’autres chaînes satellitaires d’avoir exagéré l’ampleur des mouvements de contestation dans le monde arabe et d’avoir diffusé des images sans avoir vérifié leur authenticité. En raison des difficultés d’accès en Syrie pour les journalistes étrangers, les medias dans le monde ont recours en grande partie aux vidéos filmées par les manifestants eux-mêmes et diffusées sur des sites internet comme YouTube.

Source: AFP

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com