Monde

Syrie : l’armée bombarde Tel Kelakh, sept civils tués

Sept civils au moins ont été tués dimanche dans le bombardement par l’armée syrienne de la ville de Tel Kelakh, proche de la frontière libanaise, afin de réprimer un soulèvement en faveur de la démocratie, a rapporté un groupe d’activistes.

Les bombardements se sont concentrés sur les quartiers d’al-Bourdj, Ghalioun, Souk et Mahata, dit un communiqué des comités locaux de coordination.

Les comités ajoutent que les blessés n’ont guère accès aux soins parce que le principal hôpital de la ville est bouclé par les forces de sécurité et que la principale route conduisant au Liban est bloquée.

Les comités ont par ailleurs affirmé dimanche que le “dialogue national” annoncé par les autorités ne pourrait s’ouvrir qu’une fois que les tirs auraient cessé.

“Les manifestations pacifiques et la désobéissance civile se poursuivront […] Il est moralement et politiquement inacceptable d’avoir un dialogue national avant que cessent toutes les formes de tueries et de violences contre des manifestants pacifiques […] que l’état de siège des villes soit levé et que tous les prisonniers politiques soient libérés”, dit un communiqué des comités adressé à Reuters.

Les autorités libanaises ont pour leur part renforcé les mesures de sécurité aux frontières afin de prévenir un afflux de réfugiés fuyant les violences en Syrie.

Face à la poursuite de la contestation contre le régime du président Bachar el Assad, qui a commencé à la mi-mars, les soldats et les blindés syriens se sont déployés dans les localités de la région du Hauran, dans le sud du pays, dans la province de Homs, au centre du pays, et le long de la côte méditerranéenne.

Source : Reuters

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut