Monde

Syrie: L’Iran dénonce un “complot occidental”

L’Iran a dénoncé aujourd’hui l’existence en Syrie d’un “complot ourdi par l’Occident” pour renverser à Damas le régime du président Bachar al Assad en raison de sa “résistance” dans le conflit au Proche-Orient.
“Ce qui est en train de se passer en Syrie découle d’agissements malfaisants de la part de l’Occident, et notamment des Américains et des sionistes”, a déclaré Ramin Mehmanparast, porte-parole du ministre iranien des Affaires étrangères, lors de son point de presse hebdomadaire.
“Avec l’aide de leurs médias, ils (les Occidentaux) cherchent à créer un mouvement artificiel de protestation quelque part tout en gonflant les revendications parcellaires d’un groupuscule pour en faire une demande de la majorité”, a-t-il dit.  “Personne ne devrait être dupe de ce subterfuge téléguidé par l’Amérique”.
Les dirigeants iraniens ont, dans un premier temps, applaudi au “printemps arabe” en saluant “un réveil de l’islam” face aux oppresseurs soutenus par les Occidentaux. Les responsables iraniens, tout comme les médias officiels, restent toutefois peu diserts sur le sujet.
La Syrie, meilleure alliée de la République islamique dans le monde arabe, est secouée depuis trois semaines par une vague de protestation antigouvernementale qui a fait environ 200 morts.

L’Iran a dénoncé aujourd’hui l’existence en Syrie d’un “complot ourdi par l’Occident” pour renverser à Damas le régime du président Bachar al Assad en raison de sa “résistance” dans le conflit au Proche-Orient.
“Ce qui est en train de se passer en Syrie découle d’agissements malfaisants de la part de l’Occident, et notamment des Américains et des sionistes”, a déclaré Ramin Mehmanparast, porte-parole du ministre iranien des Affaires étrangères, lors de son point de presse hebdomadaire.
“Avec l’aide de leurs médias, ils (les Occidentaux) cherchent à créer un mouvement artificiel de protestation quelque part tout en gonflant les revendications parcellaires d’un groupuscule pour en faire une demande de la majorité”, a-t-il dit.  “Personne ne devrait être dupe de ce subterfuge téléguidé par l’Amérique”.
Les dirigeants iraniens ont, dans un premier temps, applaudi au “printemps arabe” en saluant “un réveil de l’islam” face aux oppresseurs soutenus par les Occidentaux. Les responsables iraniens, tout comme les médias officiels, restent toutefois peu diserts sur le sujet.
La Syrie, meilleure alliée de la République islamique dans le monde arabe, est secouée depuis trois semaines par une vague de protestation antigouvernementale qui a fait environ 200 morts.

Source: Reuters

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut