Enseignement

Taieb Baccouche : Pas de salles de prières et le port du niqab sera totalement interdit

M. Taieb Baccouche, ministre de l’Education, a précisé, lors d’un point de presse tenu, hier au siège du ministère, que le port du niqab (voile intégral) dans les établissements éducatifs est interdit car  “on ne sait pas qui se cache derrière”, ajoutant qu’il sera impossible actuellement de consacrer des salles de prières dans les établissements scolaires d’autant plus qu’on enregistre déjà un grand manque de salles de classes.

Le ministre de l’Education, a refusé catégoriquement la politisation des établissements scolaires, sous quelque forme que ce soit, comme leur utilisation forcée pour tenir des réunions à caractère politique sous couvert d’activités culturelles plaidant ainsi pour la mise des établissements scolaires à l’écart de la politique

Il a rappelé que la première décision gouvernementale post révolutionnaire avait été la séparation de l’Etat et de l’ancien parti au pouvoir, dont la confusion s’était traduite, justement, par une politisation à outrance de toutes les structures de l‘Etat et de l’Administration, au service d’intérêts étriqués.

Il s’est félicité des conditions normales ayant entouré la reprise des cours après les vacances de printemps, à part quelques exceptions liées à la persistance ici et là de quelques mouvements de protestation et de troubles de divers ordres.

Les actes de destruction enregistrés à l’occasion des dernières événements que le pays avait vécus, durant et après la Révolution, ont touché une bonne partie des établissements scolaires et occasionné à ces établissements des dégâts estimés à 10 millions dinars. Aussi, le ministère de l’Education a pensé à l’ouverture d’un Fonds sous forme d’un CCP pour recevoir les dons des philanthropes en faveur de la réfection et du rééquipement des établissements scolaires touchés. Les associations de sauvegarde des établissements scolaires seront, en outre, réactivées, sous une nouvelle formule en ce qui concerne leur composition qui sera ouverte uniquement à l’administration, aux éducateurs, aux élèves et aux parents d’élèves sur la base de l’élection de leurs membres.

Source : Le Temps + TAP

Commentaires

Haut