Taoufik Ben Brik refuse un prix international de 200 mille euros

Le prix spécial international de la liberté, créé en 2003 par la Société Libera devait être décerné cette année au journaliste tunisien Taoufik Ben Brik, emprisonné sous le régime de Ben Ali.

Or, le journaliste tunisien a refusé ce prix de 200 mille euros. Selon le site web du Nouvel Observateur, Taoufik Ben Brik a quitté l’Italie sans attendre la cérémonie de remise des prix, après avoir annoncé son refus dont le motif serait la contestation de la vision de la liberté de Società Libera.

“La liberté à laquelle vous croyez ne me sied guère. Ma liberté est une liberté engagée. Je suis du côté des jetables contre les notables. Je suis de l’autre côté de la palissade, d’où je canarde votre liberté  liée à la cupidité, la corruption, l’exploitation, la ségrégation et la haine de l’autre. Nous sommes ennemis”, ajoute encore le journaliste, comme rapporté par le Nouvel Observateur.

Commentaires

Haut