Société

Tourisme sexuel: Identification de certaines victimes tunisiennes du pédophile français après les aveux de son complice

Tourisme sexuel: Identification de certaines victimes tunisiennes du pédophile français après les aveux de son complice

pédhopLes autorités tunisiennes ont pu déterminer les identités de certaines victimes parmi les 41 enfants violés par un ressortissant français dans la période allant de 2005 à 2007, a indiqué le quotidien Assarih dans son édition du vendredi 8 juillet 2016.

Les aveux du complice du prédateur sexuel français ont permis à la police tunisienne de reconnaître bon nombre des victimes. Le complice tunisien natif de 1987 et résident  à Sousse, a pu reconnaître 21 enfants parmi les 41 victimes dont les photos lui ont été présentées par les autorités. Parmi eux, un enfant connu sous le pseudo de Keita et qui serait décédé depuis.

La police a pu remonter à lui grâce aux mandats qu’il recevait de France entre 2004 et 2007 avec des montants d’argent aléatoires, a rapporté le journal cité par radio Shems Fm.

Selon ses aveux, il aurait rencontré le Français en 1999. Au début il ne faisait que lui trouver des appartements meublés dans la région de Kantaoui. La relation entre les deux hommes a évolué par la suite jusqu’à devenir amants. Toujours selon les aveux du complice tunisien, son amant français lui aurait demandé de lui trouver des enfants avec qui il pourrait avoir des relations sexuelles tout en prenant des photos de chaque enfant.

Le premier enfant violé se nomme Ibrahim, il aurait été violé en 2004 contre un montant important dont il n’a reçu qu’une petite partie. Le pédophile français a par la suite violé les proches de son amant au nombre de trois. Il s’agit de trois cousins en bas âge.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut