Economie

Tunisie : 1 Dinar de budget par tunisien pour lutter contre le coronavirus…!

Certains observateurs ont été surpris lors de l’annonce récente par la directrice de l’Observatoire des maladies nouvelles et émergentes, que jusqu’à ces derniers jours, 4 millions de dinars MD seulement, ont été dépensés par le ministère de la Santé publique dans le cadre du plan national de lutte contre le coronavirus auquel le gouvernement a alloué, tout compte fait, une enveloppe de 12 MD soit 1 Dinar par habitant pour une population estimée selon l’Institut national de la statique (INS) à 11.53 millions en 2017  .

Néanmoins, ce montant insignifiant n’est pas surprenant. En effet, le budget global réservé à l’infrastructure de l’ensemble des structures des soins de santé de base ne dépasse pas pour l’année 2020 et sans tenir compte des allocations budgétaires de lutte contre le coronavirus, 64.1 MD soit 1.89% du budget de la santé publique.

Dans ce même contexte, le budget de développement du domaine clé de la recherche et des services hospitalo-universitaires, pour l’année en cours est de 45.9 MD, seulement. Cette médiocre somme ne permet même pas l’équipement adéquat d’un laboratoire et d’un centre d’imagerie médicale polyvalents dans une clinique.

Par ailleurs et depuis quelques jours, plusieurs médias ont commencé à appeler à une mobilisation citoyenne pour combattre le coronavirus à travers la collecte de dons et envisager par la même occasion, l’organisation d’un téléthon.

Ces appels oublient malheureusement que la santé publique est une responsabilité du premier ordre de l’Etat.

Ces mêmes appels ignorent aussi que l’Etat peut recourir pour subvenir à certains besoins imprévues à des prêts et avances du Trésor qui sont d’ailleurs estimés selon les dispositions de la loi n° 2019-78 du 23 décembre 2019, portant loi de finances pour l’année 2020 à 120 MD, l’équivalent de dix fois le budget alloué par le gouvernement au plan de lutte contre le coronavirus.

Certains se posent la question : une enveloppe de 12 MD suffira-t-elle pour protéger rien que le personnel soignant des structures de santé publique qui compte des milliers de médecins et de paramédicaux ?

Certainement, l’enveloppe de 12 MD alloués à lutter contre le coronavirus est insuffisante, voire insignifiante.

Il est à indiquer, sur un autre plan, que généralement et surtout durant ces dernières années, on constate des écarts conséquents entre les réalisations et les prévisions budgétaires relatives au budget aux dépenses dites de développement ou d’équipement. A fin novembre 2019, cet écart, d’après le bulletin d’exécution du budget de l’Etat, est de l’ordre de 1366 MD ce qui représente 40.3% du budget de la santé publique.

Sous ces différents angles, il est clair que la gestion budgétaire de plusieurs secteurs vitaux du pays pose plusieurs questions quant au respect des normes, en la matière. Toutefois, il est certain que « l’approche » financière du ministère de la Santé en ce qui concerne la gestion du risque épidémique du coronavirus et des services des soins aux citoyens, d’une manière générale, révèle un état de débâcle inédit.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut