Tunisie – 11 nourrissons morts à la maternité de Wassila Bourguiba : Le ministère de la santé prétend avancer dans l’enquête

Suite au désastre qui a secoué la société tunisienne, ce samedi suite au décès de onze nourrissons prématurés dans la maternité de Wassila Bourguiba à La Rabta, à Tunis, le ministère de la Santé vient de publier un communiqué, pour annoncer que la commission d’enquête qui a été formée pour éclaircir la situation et arrêter les causes de cette hécatombe, s’est réunie au siège du ministère sous la présidence du ministre et qu’elle a avancé dans son enquête, dans la mesure où elle privilégie la piste du décès par « choc septique », c’est-à-dire, par défaillance cardio circulatoire, suite à une infection. De même qu’elle se félicite qu’aucun décès n’ait été enregistré ces dernières 24 heures.

Bref un communiqué très éloquent qui montre que :

Premièrement, le ministre de la Santé ne semble guère gêné par les appels à sa démission et continue à travailler et à « superviser » comme si de rien n’était. Et il tient à le faire savoir.

Deuxièmement, les piétinements et tâtonnements de la commission d’enquête qui, au lieu de faire son travail et de chercher la cause du mal, ne fait que déclarer ce qu’à peu près tout le monde sait déjà. Alors qu’il aurait été plus simple et plus intelligent de se poser la question de savoir ce que ces onze pauvres victimes ont reçu comme produits en commun, de même que les trois autres nourrissons qui luttent, toujours pour survivre. Çà leur aurait, probablement, permis de mettre l’index sur l’agent causal, ou du moins, limiter la liste des produits suspectés, au lieu de pratiquer des prélèvements à gauche et à droite.

Troisièmement, que la manie qu’ont acquise certains ministres, de se baser sur la communication, au lieu de faire leur travail, va finir par provoquer leur perte, car des déclarations aussi gauches et maladroites, vont finir par désespérer les plus optimistes des observateurs. En lisant entre les lignes de ce communiqué, on s’étonne que le ministère prenne pour un exploit le fait de n’avoir pas enregistré de mort néonatale durant les derniers 24 heures, tout en affirmant qu’il fallait, tout de   même s’attendre à plus de dégâts !

En résumé, une honte pour un ministère à la tête du deuxième meilleur système sanitaire en Afrique !

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com