Politique

Tunisie: 17 ministres pour Jomâa et Ben Jeddou hors course

Le président de la république, Moncef Marzouki, a chargé ce vendredi officiellement le chef du gouvernement, Mehdi Jomâa, de ses fonctions après la démission de Ali Lâaryedh, a affirmé, Ali Zidi, membre de la commission de coordination du Dialogue National, dans une déclaration à Tunisie Numérique.

Soutenant que le cabinet de Mehdi Jomâa est quasiment prêt, Zidi a indiqué qu’il est en train de peaufiner les dernières mises au point avant l’annonce officielle de son gouvernement.

Si les spéculations vont bon train quant à la composition du nouveau gouvernement, Ali Zidi a laissé entendre que Mehdi Jomâa s’oriente vers une purge totale des anciens ministres balayant ainsi d’un revers de main les rumeurs sur leur  maintien à l’instar du ministre de l’intérieur, Lotfi Ben Jeddou.

Par ailleurs, Zidi a jugé que face à l’obligation de restreindre les membres de son cabinet , Mehdi Ben Jomâa opèrera une fusion entre plusieurs ministères.

Impartialité, indépendance et neutralité s’apparentent, in fine, comme les maitres mots de la ligne du nouveau chef du gouvernement si bien qu’on sait que l’un des départements clés à savoir la justice a été confié à un éminent spécialiste en droit public, Ghazi Jeribi. En attendant de lever officiellement le voile sur le reste de l’équipe.

Commentaires

Haut