Tunisie: 200 personnes retranchées dans une mosquée à Jendouba, s’opposent à la police

A Jendouba, ville du Nord-Ouest de la Tunisie, quelque 200 personnes soupçonnées d’être des salafistes sont actuellement retranchées dans une mosquée encerclée par les forces de l’ordre, ont annoncé jeudi 23 février 2012, des sources de TunisieNumérique.

L’affaire a débuté, mardi 21 février, lors d’un contrôle d’identité effectué par deux policiers sur deux barbus.  Armés de couteaux ces deux individus ont poignardé les deux policiers avant de prendre la fuite, a indiqué notre source.

Les deux agents ont alors décidé d’appeler leurs collègues qui sont venus à la rescousse, ce que les barbus ont également fait amenant d’autres personnes pour les aider . Une bataille rangée a éclaté entre les deux camps.

Les événements  se sont développés en allant crescendo lorsque ces personnes armées de couteaux, de cocktail Molotov et de barres de fer ont incendié un poste de police à Jendouba ainsi que deux voitures dont une neuve appartenant à la police.

Ensuite, le groupe s’est retranché dans une mosquée et a menacé de l’incendier si la police décidait de déclencher un assaut pour arrêter ses membres, les agents de l’ordre se sont alors contenté d’encercler la mosquée.

Selon nos sources, le Procureur de la République, venu, hier ( mercredi ) soir, pour raisonner le groupe retranché dans la mosquée, a été  copieusement insulté et a du repartir.

Ensuite le groupe retranché a voulu tester la réaction des policiers en faisant sortir les deux personnes impliquées dans l’incident avec les agents, ils ont été arrêtés, puis deux autres personnes sont sorties et ont également été arrêtées. Au total 7 personnes ont été arrêtées, 3 d’entre elles sont connues par les services de police pour appartenance à des groupes salafistes.

La situation est très tendue, selon nos sources qui décrient une ambiance électrique.

A Suivre…


Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut