Tunisie: 68% des mosquées incontrôlées et incontrôlables

mosquee-al-fateh-600x22568% des mosquées du Grand Tunis font de la rébellion et échappent toujours au contrôle effectif du ministère des affaires religieuses. C’est ce que révèle une étude réalisée sur 987  mosquées par l’Observatoire pour la défense du consommateur “Ilef”.

Enfonçant le clou, l’Observatoire remarque que sur les 68% des mosquées qui font encore de la résistance, 8% des imams ont été remplacés sur décision administrative alors que 51 % ont été repris par des courants religieux radicaux en recourant à la force.

Véritable assise de propagande, l’observatoire “Ilef” constate, dans son étude, que des “cancres” président aux destinées des mosquées tunisiennes. 76% des mosquées restent sous la coupe d’imams dont le niveau intellectuel est inférieur au baccalauréat alors que 21% des mosquées sont dirigées par des imams arborant une maitrise et 3% par des imam de niveau intellectuel “intermédiaire”.

Par ailleurs, l’observatoire souligne que 38% des mosquées se distinguent par leur “partialité” en incitant à la haine contre les “opposants de l’islam politique” alors que 44% des mosquées incluent des rassemblements de courants religieux radicaux.

Édifiante, cette étude prend le contrepied des déclarations du ministre des affaires religieuses, Nourredine Khademi qui a, récemment, affirmé que seules quelques centaines de mosquées sur environ 5000 restent hors de contrôle de l’État.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com