Tunisie – 9alb Tounes, finalement, jeté tel un objet usagé

Dès le départ, il était prévisible qu’Ennahdha ne portait pas dans son cœur le parti 9alb Tounes, qu’elle n’a pas hésité à qualifier de parti corrompu dont le président est le plus grand des pervertis.

Par la suite, Ennahdha a fait semblant de virer de bord, allant jusqu’à avouer qu’elle s’était trompée en jugeant que 9alb Tounes était vicié. Ennahdha s’est prise d’un amour soudain pour le parti de Nabil Karoui, à partir du moment où Elyes Fakhfekh a annoncé qu’il l’excluait d’office de son gouvernement.

Depuis, Ennahdha a tenu à imposer ce parti dans les négociations et même dans la formation du gouvernement Fakhfekh,et elle a failli tout faire capoter, pour l’imposer, sous le chapitre de la nécessité de former un gouvernement d’union nationale sans exclusion . Les islamistes sont, même, allés jusqu’à menacer de se retirer du gouvernement et de lui refuser leur confiance à l’ARP, si jamais il n’intègrait pas leur nouveau allié (d’un moment).

Jusqu’à hier Ennahdha n’a pas cessé de battre les oreilles de tout le monde avec son obstination pour l’intégration de 9alb Tounes au gouvernement et avec les déclarations pour dire qu’il n’est pas si mauvais que cela.

Mais çà, c’était hier. Aujourd’hui çà a été une autre paire de manches. En effet, comme Ennahdha a pu négocier, exiger et obtenir tout ce qu’elle voulait, comme portefeuilles ministériels, elle semble avoir, tout d’un coup, oublié sa passion pour 9alb Tounes, de même que son exigence première d’un gouvernement d’union nationale.

Finalement, après cette désillusion, les crédules du parti 9alb Tounes ont dû se rendre à l’évidence que les islamistes les avaient utilisés comme moyen de pression, pour pouvoir soutirer à Elyes Fakhfekh, tout ce qu’ils voulaient, du moment que ce dernier avait fait savoir, dès le début, probablement sur directive de Kaïs Saïed, qu’il était hors de question de lui parler de ministres de 9alb Tounes, ni de près ni de loin, ce qui faisait d’eux, le moyen de chantage le plus approprié.

Ils ne leur reste plus qu’à espérer que les islamistes leur soient reconnaissants, d’une façon ou d’une autre, de leur avoir servi d’objet de pression, jetable !

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut