Tunisie – Abbou prépare l’après Troïka, et menace de claquer la porte

 

Lors d’une réunion avec les membres du CpR, samedi 8 décembre à Ezzahrouni, Mohamed Abbou a déclaré que son parti quittera la Troïka dans un délai d’un mois à un mois et demi si aucun accord final sur le déroulement du travail du gouvernement ne sera pris.

Il a ajouté qu’une série de propositions a été présentée par le parti aux deux autres composantes de la Troïka, comme condition à la poursuite du CpR dans la coalition. Il a précisé que les propositions présentées concernent la diminution des membres du gouvernement et des négociations visant à trouver des solutions aux différents ministères et faire participer son parti dans les décisions gouvernementales importantes telles que les nominations et l’ouverture des dossiers de corruption et surtout la non ingérence définitive dans la Justice.

Abbou fait là montre de prévoyance, en voulant se démarquer chaque jour un peu plus, par rapport à la Troika, comme on quitterait un navire qui prend l’eau. Et surtout, il tient à préserver ses chances d’un éventuel retour au barreau, en s’affichant comme le sauveur du système de la justice.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut