Economie

Tunisie – Accord de coopération tuniso-suisse en matière de lutte contre le changement climatique

Tunisie – Accord de coopération tuniso-suisse en matière de lutte contre le changement climatique

Un accord de coopération tuniso-suisse dans le domaine de la lutte contre le changement climatique a été annoncé, lundi, au Centre international des technologies de l’environnement de Tunis, dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat signé entre la Tunisie et la Confédération suisse.

Il est à noter qu’au cours du mois de décembre 2023, la Tunisie et la Suisse ont signé un accord pour mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat, qui vise à relever le niveau d’ambition des engagements climatiques et constitue la base juridique pour bénéficier des opportunités offertes dans le cadre des coopérations entre pays telles que spécifiées à l’article 6 de l’Accord de Paris.

Cette coopération accélérera la mise en œuvre de la contribution déterminée au niveau national des deux pays, et encouragera les investissements verts en Tunisie.

L’Accord de Paris sur le climat « COP 21 » est le premier accord mondial sur le climat, issu des négociations tenues lors de la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Paris en 2015.

L’accord vise à contenir le réchauffement climatique à moins de 2 degrés et à le limiter à 1,5 degré. Il comprend également des engagements des pays à réduire les émissions et se concentre sur l’adaptation aux effets du changement climatique, en plus d’appeler à un renforcement des engagements.

L’accord offre aux pays développés une voie pour aider les pays en développement dans leurs efforts d’atténuation du changement climatique, tout en établissant un cadre solide pour le suivi et le reporting sur les objectifs climatiques des pays.

Lors du colloque scientifique destiné à annoncer cet accord, qui intervient dans le cadre de la célébration du Mois de l’Environnement, qui coïncide avec les célébrations de la Journée Mondiale de l’Environnement en Tunisie et dans d’autres pays du monde, à l’initiative du Ministère de l’Environnement et en coopération Avec l’organisation « Click », la ministre de l’Environnement, Leila Chikhaoui, a souligné l’importance de cet accord, qui permettra une mise en réseau entre les deux pays dans le but de réduire les émissions de carbone.

Chikhaoui a déclaré que cette charte oblige la Tunisie à réduire ses émissions de carbone de 45 pour cent d’ici 2030, d’autant plus que la Tunisie est le plus grand pays de la Méditerranée touché par les émissions de carbone et ne contribue à ces émissions dans le monde qu’à hauteur de 0,07 pour cent.

A cet égard, la ministre a affirmé la capacité de la Tunisie à améliorer sa production dans la plupart des secteurs, dans le cadre de la réduction des émissions de carbone, tout en adoptant des normes claires et transparentes.

De son côté, l’ambassadeur de Suisse en Tunisie, Joseph Ringli, a souligné l’importance de cet accord avec la partie tunisienne, qui vise à réduire les émissions de dioxyde de carbone en Tunisie, soulignant la possibilité pour la Suisse d’investir dans des projets allant dans ce sens, notamment à la lumière des répercussions du changement climatique sur tous les pays du monde.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut