Politique

Tunisie: Affaire de la chambre noire, explications de Hamadi Jebali

L’ancien chef de gouvernement, Hamadi Jebali a affirmé, commentant la question de ce que l’on appelle “la chambre noire”, qu’il s’agit d’un problème qui “a été injustement imputé au mouvement Ennahdha parce que l’une des parties politiques est remontée contre le parti”, en allusion à Béji Caïed Essebsi.

Il a jouté que ce dossier avait été émis et remis à des parties appelées “faussement” collectif de défense – en référence à la défense des martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi – pour compromettre Ennahdha dans le dossier des assassinats politiques.

Il a également critiqué ceux qui  doutent de l’intégrité et de l’impartialité du pouvoir judiciaire, affirmant qu’il y avait une confusion entre les documents saisis dans cette salle et les dossiers d’assassinats politiques. “Nous sommes confrontés à une question de documents et non à une question de sécurité parallèle telle qu’elle a été présentée”, a-t-il souligné dans une déclaration à radio Mosaïque Fm.
Jebali a accusé des parties internes et externes d’être impliquées dans l’assassinat de Chokri Belaid pour régler des comptes.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com