Politique

Tunisie: Affaire Nejem Gharsalli, après le retrait de l’accréditation diplomatique, vers l’émission d’un mandat d’arrêt

L’affaire de l’ancien ministre de l’Intérieur et actuel ambassadeur de Tunis au Maroc, Nejem Gharsalli, a pris un tournant décisif avec l’intention du diplomate de demander l’asile politique au Maroc, a appris Tunisienumérique de sources bien informées.

Cette évolution intervient suite au retrait de l’accréditation diplomatique par les autorités tunisiennes pour refus de se présenter devant le juge du tribunal militaire dans l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat et intelligence avec une partie étrangère, dans laquelle sont arrêtés Chafik Jarraya et deux ex-hauts cadres du ministère de l’intérieur.

On rappelle qu’en octobre dernier, Gharsalli a été auditionné une première fois par le juge avant de retourner au Maroc.

Mais pour cette deuxième convocation, Nejem Gharsalli n’a pas daigné se présenter, rappelle-t-on.

Ancien gouverneur, et ministre de l’Intérieur du gouvernement de Habib Essid, Nejem Gharssalli était soutenu par le mouvement Ennahdha qui s’était opposé à son limogeage lors d’un remaniement ministériel.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut