Politique

Tunisie : Ahmed Nejib Chebbi dénonce la complaisance des forces de sécurité lors des incidents de l’ambassade américaine

Ahmed Nejib Chebbi, président du bloc démocratique à l’ANC a dénoncé la “complaisance” des autorités publiques face aux mouvements “criminels”  lors des incidents de l’ambassade américain, et les a blâmées de ne pas prendre des mesures sérieuses à l’encontre des malfaiteurs.

 

Chebbi a prouvé l’existence d’une volonté politique de ne pas mettre fin aux actes de violences et de délaisser les personnes impliquées dans des mouvements extrémistes. Dénonçant, par ailleurs, la politique de deux poids deux mesures des autorités qui n’hésitent pas, selon lui, à détenir les journalistes ou les artistes alors que les salafistes impliqués dans actes de violence ne sont pas inquiétés.

Le président du bloc Démocratique a insisté, dans ce contexte, sur la neutralité du système sécuritaire notamment le ministère de l’intérieur afin de  ne pas dévier du parcours démocratique, appelant à ne plus censurer les libertés individuelles.

“Les deux ministères de l’intérieur et de la justice assument la responsabilité de ce qui s’est passé dans les différentes régions du pays à l’instar de Bizerte, Jendouba, Seliana,…etc.”, a-t-il ajouté, soulignant, toutefois, qu’on “n’est pas pour les solutions sécuritaires”.

Chebbi a mis en exergue les conséquences néfastes de ces incidents qui ont eu des impacts négatifs sur l’économie du pays. Il a cité, à ce sujet qu’on a placé la Tunisie dans la “Liste Noire” ce qui affecteraient d’après Nejib Chebbi les chances d’investissement et le secteur touristique.

Tout au long de son intervention, lundi 17 septembre lors des travaux de l’ANC, le député n’a pas caché son amertume vis- à- vis des actes de violence commis dans le pays.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut