Tunisie – Ali Hafsi ne pourra pas aspirer au ministère des sports

Ali Hafsi, dont le nom n’a cessé de circuler depuis quelques jours, comme étant un probable futur ministre des Sports, va, semble-t-il, déchanter assez rapidement. Car, contrairement aux autres partis qui n’y ont rien compris, Ennahdha accorde une importance particulière au ministère de la Jeunesse. Ce qui rejoint les propos du Cheikh Mourou, qu’il a tenu avec le prédicateur Ghonim, il y a quelques années, où il a dévoilé le plan des islamistes de mettre la main sur le pays, en commençant par contrôler la jeunesse. Il avait alors, assuré que les adultes sont définitivement hors de contrôle et c’est avec les générations futures qu’il allait falloir travailler.

Dans cette logique, Hafsi pourra toujours espérer. Ennahdha n’accordera pas ce ministère à quelqu’un d’autre qu’à l’un de ses poulains, l’actuel secrétaire d’Etat aux sports, Ahmed Gaaloul. D’ailleurs, le Cheikh a déjà annoncé la couleur, en recevant Wadie Jary, l’ennemi juré de Hafsi, ce qui fera dire au Cheikh qu’il ne pouvait pas se permettre de créer des conflits entre la fédération de football et le ministère de tutelle.

Il y a un autre département qu’Ennahdha ne lâchera jamais aux mains des autres. C’est celui de l’emploi. Car il est hors de question pour eux de laisser les autres voir ce qu’ils ont fait comme dégâts avec les recrutements abusifs de leurs partisans au cours du règne de la Troïka. C’est donc un autre ministère auquel il ne faudrait pas rêver et qui va revenir, en toute logique, à Saïda Lounissi fidèle parmi les fidèles au Cheikh.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut