Tunisie: Ali Laarayedh rattrapé par son passé en raison d’une rencontre secrète avec un terroriste, selon Raddaoui

Un membre du collectif des avocats de la défense des martyrs Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi a révélé que la cour de cassation a décidé le 6 mars dernier, la réouverture d’une enquête sur une rencontre secrète entre le dirigeant d’Ennahdha, Ali Laârayedh, à l’époque où il était ministre de l’Intérieur et Jamel Mejri, l’un des terroristes les plus dangereux d’Ansar Al Chariaâ.

Jamel Mejri a été arrêté le 27 décembre 2012, a indiqué l’avocat Hedi Reddaoui, dans une déclaration à radio Mosaïque Fm, ajoutant que ses aveux ont permis d’effectuer une descente dans la maison du chef de l’aile militaire d’Ansar Chariaâ, Ridha Sebtaoui à Douar Hicher, pendant laquelle sa femme Meherzia a trouvé la mort. Les terroristes ont ensuite annoncé que l’assassinat de Chokri Belaïd était a eu lieu pour venger la mort de Meherzia.

Selon Hedi Reddaoui ni Ennahdha, ni le ministère de l’Intérieur, ni le juge d’instruction n’ont jamais reconnu que cette rencontre a eu vraiment lieu, précisant toutefois, que la cour de cassation a donné raison au comité de défense.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com