Societe

Tunisie: Application pour la première fois d’une peine alternative à la prison

Le porte-parole des tribunaux de Monastir et de Mahdia, Farid Ben Jha a déclaré jeudi, 13 décembre 2018, que la peine de substitution à la prison a été mise en oeuvre dernièrement à Monastir avec une personne née en 1992 condamnée à 4 mois de prison ferme pour vol.

Ben Jha a confirmé que le condamné, qui avait purgé la moitié de sa peine, a vu le juge appliquer le principe de libération conditionnelle et remplacer la moitié de la peine restante par un travail à la municipalité de Lamta dans le cadre des travaux de jardinage.

Le porte-parole des tribunaux a expliqué que le condamné a été  libéré et peut s’acquitter du travail au profit de l’intérêt général en compensant le reste de la peine de prison, sous la surveillance et le contrôle du bureau de l’accompagnement, supervisé par le juge de l’exécution des peines et des agents pénitentiaires.

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com