Société

Tunisie – Attention au piège des bilans faussés du ministère de la santé !

Tunisie – Attention au piège des bilans faussés du ministère de la santé !
Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!

Les tunisiens sont tellement déprimés et abattus, qu’ils ont tendance à cherche la moindre petite lueur d’espoir là où ils peuvent.

Dans ce sens, les tunisiens se sont, trop vite, sentis soulagés suite à la diffusion des derniers chiffres concernant la situation épidémiologique de l’épidémie du covid. Ces chiffres ont, en effet, enregistré une nette diminution par rapport à la moyenne des chiffres des jours précédents. Mais, attention… Ces chiffres ne sont que pure chimère. Il faudra faire attention et ne pas tomber dans le piège de les croire.

Si nous avons tendance à apprécier que les nombres de nouvelles infections et des nouveaux décès, il faudrait, tout de même, maintenir la tête froide et, quitte à se faire taxer d’alarmisme, voir la réalité en face et de façon pragmatique.

Comment peut-on, justement, croire qu’après les chiffres alarmants de la semaine dernière, on retombe, d’un seul coup, comme çà, du jour au lendemain à la moitié de ces valeurs ? Et puis, pourquoi cette diminution ne concerne que les cas enregistrés et les décès et n’a pas intéressé les chiffres des malades hospitalisés et ceux qui sont sous machine ?

La réponse est simple. Et elle réside, comme d’habitude, dans l’incapacité du ministre de la santé à gérer ses équipes et à leur imposer un rythme de travail digne d’une équipe qui lutte contre une pandémie à échelle mondiale. En effet, et depuis son arrivée à Bab Saâdoun, le ministre de la santé n’a pas réussi à faire travailler son personnel comme il le fallait. Il n’a aucune emprise sur eux et ne les contrôle nullement. Or, avec tant de mollesse dans la gestion de ses ressources, on ne pourrait espérer venir à bout de l’épidémie. Et tous les efforts consentis ailleurs n’auront aucune espèce d’importance.

Cela s’est illustré ces derniers jours, avec la notification d’une trop nette régression des nombres de malades et de décès dus à l’épidémie. Or, pour comprendre le secret de cet « exploit », il suffirait de regarder du côté des chiffres des tests virologiques pratiqués, chaque jour. On remarque, en effet, que sur la journée d’hier, par exemple, les équipes du ministère de la santé, et fête de l’Aïd oblige, n’ont pratiqué que 1403 prélèvements, après la moyenne de 6000 tests par jours, les dernières semaines. C’est pour cette raison que nous n’avons enregistré que 457 nouvelles infections. Or, ces 457 infections représentent, tout de même, 32.5% des tests qui sont revenus positifs. Ce qui est plus qu’énorme. Et, avec ce taux, il faudrait estimer le nombre de nouveaux cas par jour, à 2000, en prenant une moyenne de 600 tests par jour.

Donc… Méfiance… Ne faisons pas confiance à ces incompétents et maintenons notre vigilance… Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes et nos précautions pour nous en sortir, puisque le Bon Dieu, ou le palais de Carthage, nous a gratifiés d’un tel ministre !

Cet article vous a été utile? Partagez le, il intéressera d’autres personnes. Merci!

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut