Societe

Tunisie [Audio]: Détails sur les nouveaux projets des chemins de fer

Le président directeur général de la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), Anis Oueslati, a affirmé dans une déclaration à Tunisienumérique que le ministère du Transport s’apprête à lancer une série de nouveaux projets d’investissement liés au développement du transport ferroviaire.

Selon Oueslati, ces projets sont programmés dans le plan d’investissement 2016-2020 et incluront l’infrastructure de base du transport ferroviaire ainsi que l’équipement, pour un coût total de 3.700 millions de dinars.

En ce qui concerne l’infrastructure, Oueslati a indiqué que les projets les plus importants sont:

Le premier projet concerne la réhabilitation de la ligne 6 entre Tunis et Kasserine pour un coût de 220 millions de dinars et si les cahiers de charges sont remplis, l’appel d’offres sera annoncé avant la fin de cette année.

Le deuxième projet consiste à doubler le chemin de fer entre Moknine et Mahdia sur 22 km et l’acquisition de 6 nouveaux trains pour cette ligne pour un coût de 250 millions de dinars. Les préparatifs se font actuellement pour le cahier des charges, alors que le démarrage des travaux est prévu pour 2019.

Le troisième projet, en phase finale d’étude, concerne la réalisation d’une nouvelle ligne de chemin de fer entre Kairouan et Ennfidha, il est estimé à 200 millions de dinars.

Le quatrième projet consiste en la création d’une nouvelle ligne de chemin de fer longue de 74 km, reliant les villes de Gabès et de Médenine, pour un coût estimé à 200 millions de dinars. Les études ont été entamées pour démarrer les travaux début 2019.

Le cinquième projet, le plus grand, sera réalisé en deux phases: la première est en cours d’étude actuellement et relie  les villes de Sousse et de Kairouan. La deuxième phase est une ligne reliant Kairouan et Kasserine, pour un coût total de 500 millions de dinars.

Le sixième projet est relatif à la réouverture de la ligne entre Mater et Tabarka pour un coût de 300 millions de dinars. L’appel d’offres a été annoncée depuis mars dernier.

En ce qui concerne les projets liés au développement de l’équipement, le directeur de la SNCFT a déclaré que les plus importants sont:

“L’acquisition de 28 trains actuellement en cours de fabrication par une usine coréenne et seront réceptionnés en janvier 2019 puis seront exploités pour la desserte de la banlieue de Tunis par rapport aux nouvelles lignes à grande vitesse, pour un coût total d’environ 480 millions de dinars”, a-t-il indiqué.

L’acquisition de 20 locomotives avec un une grande puissance de traction qui seront réceptionnés en septembre 2018 pour un coût de 200 millions de dinars, figure parmi les nouveaux projets, a indiqué le responsable qui précise qu’elles seront utilisées pour le transport de marchandises de tous types.

En ce qui concerne le renouvellement des véhicules de tourisme, l’appel d’offres a été annoncé pour l’acquisition de 110 nouveaux véhicules qui seront prêts d’ici la fin de 2019 “, a-t-il ajouté.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Déclaration Anis Oueslati, PDG de la Société nationale des chemins de fer tunisiens

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com