Politique

Tunisie [Audio]: Un expert financier évalue les ministres chargés des départements liés à l’Economie et aux Finances

La nouvelle équipe ministérielle du gouvernement de Youssef Chahed comprend des ministres compétents et d’autres qui manquent d’expérience et d’efficacité dans leurs domaines, a affirmé , l’expert financier, Moez Joudi.

Dans une déclaration à Tunisienumérique, Moez Joudi a précisé que parmi les compétents dans le domaine de l’Economie , il y a  Ridha Chalghoum qui dispose de l’habilité et des connaissances nécessaires lui permettant de diriger le ministère de l’Economie.

Mais sur le registre des ministres incompétents , Moez Joudi a classé , Zied Ladhari (Ennahdha) dont il a dit qu’il n’a aucun rapport avec le Développement ni la coopération internationale ou l’Investissement.

Il s’est demandé comment est-ce qu’on a pus parachuter ce ministre à ce poste, rappelant qu’il a échoué aux ministères de l’Emploi, du Commerce et de l’Industrie, selon tous les indicateurs qui l’attestent.

Comment lui attribuer un ministère encore plus important concerné par le développement, l’investissement et la coopération internationale .

Pour Moez Joudi la même chose s’applique à Imed Hammami (Ennahdha) qui a été placé sur le département de l’Industrie et des Petites entreprises, affirmant qu’il n’a aucun rapport avec ces domaines.

Idem pour le ministre de l’Economie numérique qui n’a pas pu exceller dans son département et n’a réalisé aucun résultats alors que son département  est important. Il a été maintenu à sa place, a-t-il déploré.

L’expert financier a également mentionné le Conseiller Taoufik Rajhi qui est présent depuis 2012 et qui n’a rien réalisé. Au contraire il a commis de nombreuses erreurs et demeure toujours présent dans le système et a même été promu.

Ainsi il existe des problèmes liés à l’existence de ministres pas uniquement de Ennahdha mais d’autres partis qui manquent d’expérience et d’efficacité.

Il a conclu que le gouvernement de Youssef Chahed compte des points positifs et des points négatifs, c’est un gouvernement politique qui a voulu satisfaire les parties prenantes du Document de Carthage.

Toutefois, selon lui l’important est que Youssef Chahed détient une ligne claire et la volonté d’opérer des reformes et de booster l’économie nationale.

Déclaration de Moez Joudi , expert financier

Commentaires

Top 48h

Haut