Economie

Tunisie [Audio]: Expulsion d’Algériens d’hôtels tunisiens, précisions d’un ancien ministre du Tourisme

L’ancien Ministre du Tourisme, Slim Tlatli  a démenti l’information faisant état de l’expulsion de touristes algériens d’hôtels tunisiens, assurant que le problème réside dans un nombre d’agences de voyages ayant commis des contraventions en effectuant des réservations pour un certain nombre de touristes algériens sans s’assurer auparavant de la disponibilité des chambres vacantes dans les hôtels.

Il a estimé que le mot “expulsion” est très fort et ne s’est jamais produit auparavant, soulignant l’existence de certaines parties colportant ces rumeurs afin de porter atteinte aux relations tuniso-algériennes.

L’ancien Ministre du Tourisme, qui est aussi un dirigeant de Machrou Tounes, a souligné que les relations entre les deux peuples sont fondées sur la fraternité, rappelant que les Algériens ont été les premiers à soutenir la Tunisie quand elle a été confrontée à une crise touristique après la révolution de 2011.

Il a ajouté que le ministère du Tourisme et les contrôleurs du secteur doivent effectuer des recherches et soumettre des rapports au public afin que chacun assume sa responsabilité.

En ce qui concerne la question de l’augmentation des prix des tarifs des prestations à hauteur de 30%, Slim Tlatli a expliqué qu’il s’agit d’informations non confirmées, avant de préciser que si cela était prouvé, ce serait normal parce que les prix d’il ya deux ou trois ans, lorsque la Tunisie vivait une crise touristique, ne sont plus les mêmes avec la reprise de ce secteur, car ils sont liés au marché de l’offre et de la demande.

Il a souligné que les prix actuels sont considérés comme normaux et que la Tunisie est l’une des destinations touristiques méditerranéenne les moins chères.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Déclaration de Slim Tlatli ancien ministre du Tourisme

Commentaires

Haut