Economie

Tunisie – AUDIO : L’instabilité fiscale est le talon d’Achille de l’économie tunisienne

Tunisie – AUDIO : L’instabilité fiscale est le talon d’Achille de l’économie tunisienne

L’expert financier, Moez Joudi a déclaré à Tunisienumérique, que le talon d’Achille de l’économie tunisienne demeure, avant toute autre chose, l’instabilité fiscale.

En effet a-t-il expliqué, la Tunisie a connu, depuis huit ans, pas moins de vingt lois de finances différentes. Ceci étant dû aux nombreux changements de gouvernements, durant cette période, mais aussi, au fait que chaque année, le gouvernement est obligé de préparer, outre sa loi de finance annuelle, une loi de finance complémentaire. Ce recours aux lois de finances complémentaires, a-t-il précisé, est dû aux hypothèses erronées sur lesquelles se sont basés les calculs des lois de finances, entre autres, concernant le prix du baril du pétrole sur le marché international et sur les glissements du Dinar qui ne cesse de chuter par rapport aux devises de références.

Par ailleurs, a-t-il ajouté ces trop nombreuses lois de finances apportent, chacune, de nouvelles dispositions fiscales. Ce qui fait que les professionnels ne savent jamais ce qui les attend sur le plan de la fiscalité, à chaque nouvelle loi de finances. C’est le premier facteur qui fait fuir les investisseurs étrangers qui ne peuvent pas établir, de cette manière, les projections nécessaires de leur activité.

Il a précisé que ces changements du système fiscal sont tellement fréquents et importants que même les agents chargés du contrôle et du recouvrement fiscal ne s’y retrouvent plus.

Joudi a rappelé la conjoncture plus que délicate par la quelle passe le pays et a ajouté qu’il faut, impérativement, instaurer une stabilité fiscale comme il faut mettre en place un système fiscal flexible  qui prenne en considérations les conditions particulières de certains secteurs financiers, comme c’est le cas, actuellement, du secteur du bâtiment et de la promotion immobilière.

Autre point important sur lequel a insisté notre interlocuteur, c’est le renoncement à l’encouragement aux exportations, avec l’abolition de nombreux avantages fiscaux qui étaient attribués aux entreprises exportatrices, ce qui a contribué lourdement au déséquilibre de plus en plus important de la balance commerciale.

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut