Tunisie – AUDIO : Rached Ghannouchi explique son entretien « surprise » avec Youssef Chahed… Il aurait mieux fait de s’en abstenir !

Le président du parti islamiste d’Ennandha, Rached Ghannouchi a répondu aux informations faisant état de sa convocation en toute urgence à Tunis par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, alors qu’il assistait à la réunion du conseil de la Choura de son parti, à Hammamet.

Ghannouchi a assuré qu’il était allé à la rencontre du chef du gouvernement pour discuter avec lui des dossiers d’actualité et pour se féliciter de la fin de la crise des négociations sociales avec les accords des majorations salariales signées entre le gouvernement et l’UGTT, de même qu’il a tenu à l’informer d’un accord mettant fin à la crise de l’enseignement.

Donc, au total et quelle que soit la cause réelle de la convocation de toute urgence de Ghannouchi par Youssef Chahed, car cette histoire débitée par le Cheikh ne tient pas trop la route, ce dernier a voulu, exploiter cette situation, voire ce désagrément, à sa faveur, en expliquant à tout le monde que si les crises de la fonction publique et de l’enseignement ont pris fin, c’est grâce à son intervention et qu’il est l’homme fort capable de tout gérer et de tout régler, quand les autres échouent.

Ce faisant, Ghannouchi a négligé les questionnements qui n’ont cessé de triturer les méninges des tunisiens ces dernières 48 heures, à savoir comment ce dénouement de toutes les crises sociales est tombé à pic, pour détourner l’opinion publique du scandale suscité par l’école coranique du Regueb.

En se vantant de ses exploits, Ghannouchi ne s’est pas rendu compte qu’il s’enfonçait, sans le vouloir.Il confirme les suspicions  que c’est Ennahdha qui a mis le paquet pour mettre fin aux crises sociales, pour justement occulter les dépassements des écoles coraniques et par la même occasion, le débat soulevé par les révélations sur son appareil secret !

Commentaires

Haut
Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com