Politique

Tunisie: Béji Caïd Essebsi plaide pour le développement de la coopération entre les Etats africains

Tunisie: Béji Caïd Essebsi plaide pour le développement de la coopération entre les Etats africains

Le Président de la République Beji Caïd Essebsi, a reçu jeudi 22 juin 2017 au palais de Carthage,  Geoffrey Onyeama, ministre nigérian des affaires étrangères, en visite en Tunisie à l’invitation de son homologue Khamaies Jhinaoui.

Au cours de la rencontre, le président de la République a souligné la nécessité de renforcer la coopération et l’échange de données et d’expérience entre la Tunisie et le Nigéria, soulignant l’importance d’intensifier l’échange de visites entre les hauts responsables des deux pays.

Il a, dans ce contexte, adressé une invitation au président du Nigéria , Mohamed Buhari pour effectuer une visite en Tunisie.

Un communiqué a indiqué que le président de la République a souligné qu’il importait d’élaborer une stratégie globale et unifiée pour le développement de la coopération entre les Etats africains dans tous les domaines, de manière progressive et évolutive, y compris les aspects économiques, les aspects de la sécurité et les méthodes de lutte contre le terrorisme.

Il a loué la position du Nigéria sur le continent africain et l’importance de jouer son rôle en tant que pays central pour la promotion du continent africain ainsi que de son développement pour un avenir meilleur à ses peuples.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères du Nigéria a été impressionné par l’expérience de la transition démocratique en Tunisie et par les efforts déployés pour stabiliser le pays malgré l’ampleur des défis qui se posent aux niveaux national et régional.

Il a souhaité également renforcer la coopération de son pays avec la Tunisie en particulier dans les domaines économique, le développement des échanges commerciaux et l’accès aux possibilités d’investissement dans les deux pays, soulignant la nécessité de renforcer la coopération entre tous les pays africains en considérant que les échanges commerciaux entre les états africains sont toujours faibles  ne dépassant pas le plafond de 10 % de leurs échanges externes.

Geoffrey Onyeama a également passé en revue les problèmes auxquels se heurte le Nigéria et a souligné que les priorités du gouvernement étaient de faire face aux actes terroristes perpétrés par le groupe terroriste Boko Haram, de mettre en place un système de gouvernance, de créer des emplois pour les jeunes et de diversifier les activités les sources de revenus de l’économie nigériane dépendant du pétrole et des fluctuations de prix sur le marché mondial.

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut