Politique

Tunisie: Ben Hlima [Audio]: La négligence du gouvernement est derrière les excès commis par les services secrets étrangers

Imed Ben Hlima a déclaré à Tunisienumérique, qu’il était inadmissible que les partis politique obéissent aujourd’hui encore au décret-loi de 2011 réalisé par la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique.

La non élaboration d’une loi régissant les partis politique se comprend dans le cadre de l’intérêt de certaines parties qui veulent l’anarchie. C’est également le cas pour la cour constitutionnelle qui n’a toujours pas vu le jour, a-t-il expliqué.

Le décret-loi régissant le financement des partis politique est très laxiste avec les associations. Ceci est l’œuvre des « frères musulmans » en raison du chevauchement entre le politique et l’associatif dans leur parti a-t-il dénoncé.

Ben Hlima a également fait part du fait que des partis politiques ne présentent pas de rapports financiers ou alors de faux rapports, dans un manque total de transparence.

Ceci profite aux partis au pouvoir. Le nombre des locaux des « frères musulman » s’élève à près de 1100. Ce qui constitue des dépenses importantes et par là même des financements colossaux dont la source est étrangère en l’occurrence, a-il-il éstimé.

La présidence du gouvernement a failli à son rôle de contrôle, ce qui explique les financement illégaux et les excès des services secrets étrangers.

 

 

 

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut