Societe

Tunisie – Ben Jeddou déloge Abdelkarim Laâbidi de l’aéroport de Tunis carthage

Abdelkarim Laâbidi, est un officier de police promu par on ne sait quel miracle commissaire de police en moins d’un an, il a été installé à la tête du groupe d’escorte policière des avions, à l’aéroport de Tunis Carthage.

Abdelkarim laâbidi connu sous le sobriquet d’ « El Haj » a fait couler beaucoup d’encre depuis que son nom ait été mêlé au fameux groupe de « sécurité parallèle » qui aurait été instauré au sein de l’équipe d’escorte des avions. Ce groupe serait d’après certaines déclarations en train de s’entrainer de façon intensive dans le dessein de perpétrer certains faits d’armes. Ce groupe a même été cité dans la liste des possibles exécuteurs de feu Chokri Bélaïd.

Ce commissaire de police a eu le privilège de recevoir une visite inopinée du nouveau ministre de l’intérieur, au cours des derniers jours. Et, simple coïncidence de calendrier, ou sur demande expresse du ministre, il aurait demandé à être muté de son poste à l’aéroport. Demande à laquelle le ministre s’est empressé de répondre par l’affirmative. De ce fait, Abdelkarim laâbidi, est depuis samedi 30mars, affecté à la direction centrale de la police des frontières.

Il paraitrait, d’un autre côté, que le ministre a subi beaucoup de pressions pour le maintenir à son poste, ce qui amène à se poser la question à savoir, qu’est ce que pourrait bien rendre comme service vital, un commissaire de police à un poste pareil ? Et au profit de qui ? Car l’histoire du groupe de police parallèle reste vraiment assez tirée par les cheveux, bien que fort probable, quel serait donc l’autre mission dont s’acquittait El Haj Laâbidi, par l’intermédiaire de ses agents affectés sur tous les vols en partance et à l’arrivée à Tunis ?

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Haut