Politique

Tunisie: Comment Borhene Bsaies compte marquer de son empreinte Nidaa Tounes

Tunisie: Comment Borhene Bsaies compte marquer de son empreinte Nidaa Tounes

Egale à lui-même, le ton posé, le verbe toujours facile et la pensée fluide, Borhene Bsaies n’a pas failli à sa réputation lors de sa prestation dimanche soir dans l’émission Liman Yajroo Fakat en dévoilant la nouvelle stratégie de Nidaa Tounes.

Allant à contre courant des idées reçues et des postulats préétablis, Borhene Bsaies a voulu démonter une semaine après son arrivée à Nidaa Tounes qu’il compte marquer d’une empreinte indélébile le parti.

Des primaires au sein de Nidaa Tounes pour 2019

Il a annoncé la couleur en affirmant que des primaires seront organisées au sein du parti pour tous les candidats postulant au poste de président de la République lors des élections de 2019.

Tous les tunisiens détenteurs d’une carte d’identité pourront voter à ces primaires pour éviter toute suspicion de manipulation du corps électoral normalement composé des adhérents du parti.

Selon lui, le parti de Nidaa Tounes appartient à tous les Tunisiens, assurant qu’il a la prétention de se réclamer de l’héritage de la Tunisie depuis soixante ans englobant les règnes de Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.

Face aux affirmations de ses interlocuteurs Ali Laffi ex-conseiller au ministère des Affaires religieuse et Chokri Ben Issa un analyste et spécialiste du droit selon lesquelles Nidaa Tounes est un parti en déconfiture et en plein implosion, Bsaies oppose la restructuration en cours du parti qui demeure le premier parti politique pour les Tunisiens, selon les différents sondages.

Nidaa Tounes, un parti toujours debout

Il a, à cet effet, cité aussi une rencontre organisée dernièrement à Monastir et à laquelle ont participé des responsables locaux et militants de différentes régions du pays qui ont réaffirmé leur attachement au parti et leur foi dans ses capacités de dépasser ses divisions.

Il a rappelé que Nidaa Tounes a réalisé un exploit en arrivant en moins d’une année de sa création à remporter les élections législatives et présidentielles. Une performance qui prouve si besoin en est, selon lui que Nidaa Tounes regorge des ressources pour demeurer un grand parti ce qu’il compte prouver en 2019 lors des échéances électorales.

Pour Borhene Bsaies , les scandales les et fuites ne sont pas l’apanage du parti Nidaa Tounes, citant plusieurs cas dans le monde dans certains partis à larges traditions démocratiques dont le parti Démocrate aux Etats-Unis sous le règne du président Bill Clinton.

En outre, ces scandales n’arrivent que dans les grands partis politiques qui sont constamment visés et tout ce qu’ils font est amplifié.

Il a appelé les leaders politiques qui figurent parmi les pères fondateurs du parti de réintégrer leur parti, à l’instar de Khamaies Ksila, Lazhar Akremi, Ridha Belhadj et Abdelaziz Kotti, soulignant que chacun a droit d’avoir une ambition de leadership.

Processus d’autocritique

Evoquant le processus d’autocritique du parti, Borhene Bsaies a annoncé que dans le court terme, le parti Nidaa Tounes organisera des assises nationales dans lesquelles, le parti clarifiera certaines questions essentielles.

Il s’agit, entre autres, des rapports avec Ennadha, avec les hommes d’affaires, de la question du système d’héritage, du financement du parti et de sa restructuration.

Balayant d’un revers de la main, les accusations dont il fait l’objet depuis qu’il a rejoint les rangs de Nidaa Tounes en tant que responsable des Affaires politiques au sein du parti, Bsaies a affirmé que son arrivée au parti n’est pas motivée par des gains d’argent ni l’accès à un poste ministériel ou de responsabilité dans l’Etat.

Il a souligné que son ambition principale est de faire de Nidaa Tounes un grand parti politique solide et survivant à toutes les crises et soubresauts pour occuper une place de choix dans le paysage politique du pays.

Pas de porte-voix pour Hafedh Essebsi

Il a démenti qu’il soit venu à Nidaa Tounes pour lustrer l’image de Hafedh Caïd Essebsi , directeur exécutif du parti ou de lui servir de porte-voix, affirmant qu’il n’est pas le porte-parole officiel du parti.

Bsaies a soutenu que ceux qui critiquent aujourd’hui Hafedh Essebsi, étaint ceux-là même qui chantaient ses louages l’incitant à aller de l’avant et l’assurant de leur soutien.

Il a considéré qu’il s’agit d’une hypocrisie car cette attitude était motivée par le souci de se rapprocher de son père Béji Caïd Essebsi afin d’avoir ses faveurs pour un poste ou d’autres avantages.

Réagissant aux critiques des partis politiques notamment ceux ayant composé la Troïka, et qui prétendent détenir l’apanage de la flamme révolutionnaire, Bsaies a affirmé qu’ils n’ont rien fait lorsqu’ils ont pris les rênes du pouvoir.

Ils ont, selon lui systématiquement contribué à l’affaiblissement de l’Etat et ses institutions ainsi qu’à affaiblir son économie en concluant des partenariats en défaveur de la Tunisie, citant à tire d’exemple, les importations de la Turquie.

Borhene Bsaies a affirmé qu’il n’avait de leçons à recevoir de personnes, soulignant que Nidaa Tounes a devant lui un avenir radieux et qu’il le prouvera lors des échéances de 2019

Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!

Commentaires

Abonnez-vous à notre newsletter

Copyright © 2020 Tunisie Numerique

Haut